Côte d'IvoirePeople

Apoutchou National offre 1 million au Roi 12 12 / les détails sur l’affaire

C’est littéralement l’affaire qui fait jaser sur la toile depuis la soirée du lundi. Roi 12 12 de retour à Abidjan a reçu un accueil pharaonique de ses pairs. Ce faisant, Apoutchou National lui a offert la somme d’un million de Francs CFA, à titre de gratitude. 

L’homme d’affaires malien Sidi Mouctar Dembélé, plus connu sous le pseudonyme de Roi 12 12 est présentement à Abidjan. A peine atterri sur le sol ivoirien, qu’il a pu bénéficier de la chaleur de ses proches.

Apoutchou National, le père Daloa, l’humoriste pantcho le gataire et d’autres acteurs du show biz lui ont réservé un accueil plutôt chaud en émotions. Les Ivoiriens, assez proches de l’homme d’affaires malien, n’ont pas manqué de témoigner leur satisfaction de l’accueillir à nouveau.

Alors qu’ils festoyaient tous à la résidence de Roi 1212, Apoutchou National s’est fait un malin plaisir d’offrir la modique somme d’un million de francs cfa. Des billets qu’il a pris lui-même le soin de distiller sur son « père » comme il l’appelle affectueusement.

Un geste qu’il dit être symbolique, mais qui selon les internautes est une sorte d’investissement. Dans les commentaires, ils ont d’ailleurs décrié tout ce tapage autour d’une simple visite de Roi 12 12.
Dans les commentaires, nombreux qualifiaient le geste d’Apoutchou, le père Daloa ou tous les autres de mendicité.


Même si les avis sont déplaisants sur le sujet,  Apoutchou n’en a absolument cure. Le chanteur dit d’ailleurs être « fier de mendier« . Selon lui, il s’agirait simplement de vouer un certain respect à son aîné et les plus fortunés. Acte auquel il ne trouverait aucun inconvénient.

Le Roi 12 12 est réputé pour sa grande fortune et son célèbre business de vente de véhicules de luxe au Mali. Il est d’ordinaire très généreux envers les siens. D’ailleurs Apoutchou National ou le père Daloa ne manquent pas de louer des dons de sommes exorbitantes qu’ils auraient reçu de lui.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!