Nigeria

Nigeria: des appels à la démission de Buhari lancés. La réaction de la présidence!

De nombreux Nigérians ont lancé un appel à la démission, du président Muhammadou Buhari. Ces appels formulés par des populations, appuyées par certains hommes politiques, visent la démission du président de la République, Muhammadou Buhari. Mais la présidence y a opposé un refus catégorique.

Lors d’une rencontre avec la presse locale, M. Femi Adesina, le chargé de communication du chef de l’Etat, a rejeté en bloc la demande formulée par l’opposition nigériane.

Nigeria: des appels à la démission de Buhari lancés. La réaction de la présidence!

Selon M. Adesina,  son Chef ne va pas démissionner. Pour lui, ceux qui formulent de telles demandes ne font qu’exprimer leurs propres opinions.

Dans un débat interactif avec des journalistes à Lagos, Femi Adesina a laissé entendre que: “demander au Président de démissionner est une opinion. N’oubliez pas que le Président a été élu par 15 millions de personnes, donc si une ou deux personnes expriment leurs opinions, est-ce que leurs avis annuleront-t-ils celui de 15 millions de personnes qui ont voté ?», s’interrogent M Adesina.

Nigeria: des appels à la démission de Buhari lancés. La réaction de la présidence!

Les appels à la démission sont liés à l’état de santé du président Buhari. M Adesina déclare ” Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Dieu a épargné le Président, une première fois. Rappelez-vous qu’il a déclaré qu’il n’avait jamais été aussi malade qu’il l’était auparavant. Le même Dieu qui l’a épargné fera de telle sorte qu’il retrouve sa pleine forme“. Une déclaration qui fait penser que, M Buhari n’a pas encore la grande forme qu’il fallait attendre, après son retour de Londres, où il a passé ses vacances en vue de se faire soigner.

“Les Nigérians ont prié et Dieu a répondu, les Nigérians sont encore en prière, et Dieu répondra encore”, a indiqué M. Adesina.

Rappelons que la semaine dernière, M Buhari n’était pas présent lors d’une réunion avec ses ministres. Une absence qui a alimenté les débats. Une absence appelant une autre, le successeur de Jonathan Goodluck, n’a pas été aperçu vendredi dernier. Buhari n’avait donc pas pris part à la prière musulmane, ce jour là.

Yao Junior L

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page