Politique

Après la sortie du Ministre Amon Tanoh contre Ouattara / Cissé Bacongo le traite de « mangeur » et « d’incompétent »

Tous ceux qui étaient au stade Houphouët-Boigny lors du meeting de l’opposition ivoirienne l’auront remarqué : le discours concis mais d’une densité politique forte a secoué le cocotier RHDP. Au point où l’ex-ministre des Affaires Étrangères de Ouattara est devenu la cible d’un tir groupé au RHDP. Le dernier à l’avoir pris en grippe est le Ministre Cissé Bacongo qui l’a traité d’indécrottable mangeur et incompétent.

C’est une saillie d’une virulence rare. Qui témoigne d’un seul fait : Amon Tanoh Marcel, ex-Ministre de Ouattara, passé récemment dans l’opposition, a touché le RHDP là où ça fait mal. Ce ne sont pas le Directeur Exécutif du RHDP, Adama Bictogo qui a demandé à l’ex-directeur de cabinet de M. Ouattara de « la fermer » et Cissé Ibrahim Bacongo qui diront le contraire.

Tremblant de tout son être sous un soleil de plomb sous lequel un public clairsemé se démenait pour écouter son message, Adama Bictogo avait traité son « grand frère » de « petit » et « ingrat après tout ce qu’il a eu avec Ouattara. Cissé Ibrahim Bacongo qui lui succède dans les coups de boutoir contre leur ex-camarade de parti, n’est pas moins tendre.

Le Maire de la Commune de Koumassi, dans le sud d’Abidjan est très remonté contre Amon Tanoh son « ami qui reste un frère ». Mais cette fraternité risque de prendre un coup car Cissé Bacongo a proprement volé dans les ailes d’Amon Tanoh, au point de raconter une anecdote sur le fameux certificat de nationalité d’Alassane Ouattara dont la sincérité et la crédibilité étaient mises en doute par la Cour Suprême en 2000.

Selon Cissé Bacongo, Amon Tanoh est quelqu’un qui « se sent frustré », raison pour laquelle, il a commencé à devenir « bizarre ». Attaquant frontalement, le maire de Kouamassi a demandé ce que Amon Tanoh a fait de plus que lui au RDR puis au RHDP. « Lui, Marcel Amon Tanoh, il a fait quoi de plus que moi ? », s’est-il interrogé.

Pour l’ex-ministre de la Fonction publique et de l’Enseignement Supérieur, « Il n’a rien fait du tout, à part se cacher à l’ombre du président (Alassane Ouattara : ndlr) pour être toujours au fréon ».

Aussi, Amon Tanoh a été décrit comme quelqu’un qui était toujours assidument « prêt à aller à la table à manger, en train de demander c’est quel genre d’entrée qu’il va avoir, c’est quel plat de résistance il va manger. Y a quoi aujourd’hui au menu »?

En plus d’avoir une appétence pour les mets plantureux, Amon Tanoh a été aussi dépeint comme une personnalité peureuse et incompétente qui ne va pas au charbon. Pour preuve, Cissé Bacongo a levé un coin de voile sur la façon dont Alassane Ouattara s’est arrangé pour avoir son certificat de nationalité en 1999.

« Comme on veut qu’on parle, moi je commence avant lui. Je vais commencer un peu avant lui. Voilà quelqu’un qui était chez le président à Blokhauss. Il tourne, il va à gauche, il va à droite, il tourne sur lui. Un soir, on est ensemble. Je ne comprenais rien à ses mouvements.

Je dis mais MAT y a quoi ? MAT, ça veut dire Marcel Amon Tanoh (ses initiales : ndlr). C’est comme ça qu’on l’appelle entre nous. Je dis mais MAT y a quoi ? Il dit mais non vraiment, depuis là, on cherche à faire un certificat de nationalité du président. J’ai fait ceci, j’ai fait cela, je n’arrive pas. Je dis quoi ? Il dit que lui, il cherche à faire le certificat de nationalité du président (le président Alassane Ouattara :ndlr), il n’a pas encore réussi.

Moi, Bacongo, je te dis que je vais faire le certificat de nationalité. Arrête de plaisanter. Je dis que je vais faire le certificat de nationalité du président parce qu’il est Ivoirien.

(…) Je suis allé prendre la carte nationale d’identité du papa du président. Je dis bien la carte nationale d’identité du papa du président. Sa carte nationale d’identité ivoirienne, je n’ai pas dit autre chose hein. Je dis, moi, j’ai ça, j’ai ça à la maison. La carte d’identité nationale ivoirienne du papa d’Alassane Ouattara…

Je prends aussi celle de la maman. Et puis je vais à Dimbokro et je reviens. Il dit que je suis un magicien. Je dis mais comment ça ?

Quel magicien ? Tu es incompétent, c’est tout. Tu es incompétent, tu as peur de rentrer là où il faut rentrer », a révélé Cissé Bacongo sur l’affaire du certificat de nationalité qui avait été délivré un dimanche, jour non ouvrable.

Très remonté, le Conseiller Juridique de Ouattara, s’est offusqué du fait qu’Amon Tanoh aurait dit « qu’Alassane n’est pas Ivoirien ». « Mais lui-là, on doit le poursuivre », a-t-il menacé à ce sujet. Pour Cissé Bacongo « Ils sont malades », ceux qui affirment que Ouattara ne serait pas Ivoirien.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page