À la UneCameroun
A la Une

Cameroun : le phénomène des « microbes » prend de l’ampleur à Douala

Des bandes de jeunes garçons dont l’âge varie entre 11 et 20 ans font actuellement rage à Douala, la capitale économique du Cameroun. Après avoir semé la terreur la semaine dernière au carrefour Ange Raphaël, à la Cité Cicam, à la Mobile Guinness et à Ndokoti, c’est du côté du quartier Deido le week-end dernier que d’autres bandes de jeunes délinquants communément appelés « microbes » se sont déportés pour s’attaquer à tous ceux qu’ils croisaient sur leur chemin.

« Dans la soirée du jeudi 8 octobre 2020, je suis allé prendre un pot avec mes collègues de service dans un bar situé au quartier Cité Cicam. Pendant que nous consommions, nous avions vu un groupe de jeunes gens entrer, chacun munit d’une arme blanche. Subitement, nous avions entendu la phrase suivante : « portables, bijoux et argent en main ». Après nous avoir dépouillés, ils s’étaient rendus dans les bars d’à côté, puis après, ils avaient fondu dans la nature avec leur butin. Constat fait, tous ces jeunes sont issus des classes défavorisées, habitants de quartiers populaires voire précaires », relate une victime.

Publicité

Mais la prompte réaction des habitants de Deido a permis de repousser les attaques. D’après la radio Equinoxe, les « microbes » qui étaient au nombre de 30 environ, ont fait irruption à Deido, chacun muni d’une arme blanche (couteaux, machettes, gourdin, lames de rasoir, …). Ils agressaient et arrachaient les bijoux, portables, sacs, argent et d’autres objets de valeur.

Tous ceux qui tentent de faire de la résistance paient les frais. Car non seulement, ils les dépouillent, mais laissent surtout leur victimes avec des blessures graves.

Au cours d’une récente conférence de presse, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, le gouverneur de la région du littoral a révélé qu’une vingtaine de ces bandits avaient été interpellés et ils seront punis conformément aux lois en vigueur. L’administrateur compte sur la collaboration des populations pour mettre ces bandits hors d’état de nuire.

Publicité 2

Crédit photo : afrikmag

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page