À la UneCôte d'IvoirePolitique
Trending

Après le 31 octobre/ L’opposition ne reconnaît plus Ouattara et appelle à “une transition civile”

L’opposition s’est exprimée le 1 novembre 2020 sur l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Constatant la fin du mandat du président Ouattara, l’opposition a appelé à la mise en place d’un organe de transition. Elle appelle aussi la communauté internationale à prendre acte de la fin du mandat d’Alassane Ouattara.

Selon le porte-parole de la plate-forme de l’opposition Affi N’guessan, ce qu’il s’est passé le 31 octobre est un ” simulacre “ d’élection. Aussi a-il tenu à dire que les partis de l’opposition ”ne reconnaissent pas les résultats de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 “.

De fait, l’opposition a fait le constat de la fin du mandat présidentiel du président Ouattara et a demandé à la communauté internationale “à en prendre acte”. L’opposition, à en croire Affi, appelle à ” l’ouverture d’une transition civile, afin de créer les conditions d’une élection présidentielle juste, transparente et inclusive “.

Pour aboutir à cette transition civile, l’opposition a mis ses partisans en ordre de bataille. Elle a donc appelé ” dès cet instant à la mobilisation générale des Ivoiriens et des Ivoiriennes (…) pour faire barrage à dictature et à la forfaiture du président sortant Alassane Ouattara”.

Affi a par ailleurs félicité les Ivoiriens pour avoir fait respecter le mot d’ordre de désobéissance civile, tout en s’inclinant devant la mémoire des opposants tombés sous l’action des ”miliciens” du RHDP. A ce sujet, il a dénombré 110 morts depuis le août 2020, date à laquelle Ouattara a annoncé sa candidature.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button