À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Après ses félicitations à Ouattara / Guillaume Soro répond au président du Ghana

Guillaume Soro n’a visiblement pas apprécié les félicitations du président du Ghana à Alassane Ouattara. Dans une réaction publiée sur Internet, il a dit que le peuple ghanéen aussi ne saurait s’accommoder d’un homme politique qui viole la disposition limitant les mandats.

Après avoir lu les réactions de certains chefs d’Etat africains, à la suite de la présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire, Guillaume Soro a exprimé sa réprobation. Il a expliqué que « L’ordre constitutionnel en Côte d’Ivoire exige que M. Ouattara renonce à un 3ème mandat. En effet, la constitution du 8 Novembre 2016 en son article 55 limite strictement les mandats à 2.

Pour Soro, « tant que cette vérité n’est reconnue tout dialogue ne peut qu’être chimérique ».

Ainsi pour Guillaume Soro, « ceux de la communauté internationale qui refusent d’y voir le viol de la constitution ont tort« . Parmi ces personnes de la communauté internationale qui s’y méprennent, Soro a pris un exemple identifiant clairement le Ghana et son président.

Selon Soro, l’article 55 de la Constitution de la Côte d’Ivoire limite les mandats présidentiels à deux « exactement comme l’article 66 la Constitution du Ghana que nul ghanéen n’oserait interpréter autrement ». Une philippique adressée à Nana Addo qui avait, après la Commission de la CEDEAO, adressé ses félicitations à Alassane Ouattara.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page