Asie

Une attaque au couteau dans un centre d’handicapés fait 19 morts au Japon

Au moins 19 personnes ont été tuées et au moins 45 blessés dans une attaque au couteau, ce mardi dans un centre pour personnes handicapées mentaux situé dans une ville à l’ouest de Tokyo, dans une rare scène de violence de masse au Japon, selon les médias locaux.

La police a déclaré qu’elle a répondu à un appel aux environs de 2h30, émanant d’un employé disant qu’ils ont vu un homme vêtu de vêtements noirs tenant une arme dans l’enceinte du Jardin Yamayuri Tsukui et que quelque chose d’horrible se passait dans le centre.

Publicité

2 heures après l’incident, Un homme âgé de 26 ans identifié comme Satoshi Uematsu qui était un ancien membre du personnel s’est rendu à la police, disant être l’auteur de la tuerie, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la police de la préfecture de Kanagawa, dans la région de Tokyo. Il dit avoir laissé le couteau dans sa voiture quand il est entré dans la station.

Il aurait même avoué à la police que: «Les handicapés devraient tous disparaître du monde», selon des propos cités par le quotidien Asahi. Quatre des blessés sont dans un état grave  selon les médias.

La télévision nationale a montré un certain nombre d’ambulances garées à l’extérieur de l’installation, avec les médecins de secours et d’autres entrant et sortant.

Les massacres sont relativement rares au Japon, qui a des lois très strictes sur le contrôle des armes à feu.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer