USA

Barack Obama: Il révèle la raison qui pousserait sa femme Michelle à demander le divorce

Le président américain, Barack Obama qui est à la fin de son deuxième et dernier mandat, a récemment révélé que la première Dame Michelle est plus que prête à passer à autre chose.

Publicité

Dans une interview dans l’émission « Jimmy Kimmel Live! », le président Barack Obama a parlé honnêtement du temps passé dans le bureau ovale, et dans une plaisanterie, il a aussi révélé que sa femme Michelle, une fois lui a donné un avertissement sévère sur le fait de penser à briguer un troisième mandat .

Publicité

La Constitution américaine impose aux présidents une limite de deux mandats, ce qui est tout aussi bien, a jugé Obama. »Si je pouvais me présenter pour un troisième mandat, Michelle demanderait le divorce », a plaisanté Obama et la foule a éclaté de rire.

Il a aussi expliqué que son épouse n’aimait pas la politique: « Il est donc utile que je ne fasse pas ce choix. »
« [Michelle] est spectaculaire, mais [elle] n’a jamais été éperdue par la politique », a déclaré Obama.

« Michelle, une fois m’a dit: «Je tente d’organiser ma vie pour ne pas avoir beaucoup de gâchis autour et la politique est juste un grand désordre ».
Leurs filles Sasha et Malia sont également du même avis que leur maman…

« Toutes les femmes de ma vie sont impatientes de pouvoir vivre une vie plus normale», a admis Obama.

Le président Barack Obama a répondu levé le voile sur toutes les spéculations qui laissaient entendre que la première dame Michelle Obama pourrait un jour se présenter comme candidate pour le poste de présidente des États-Unis d’Amérique.

Dans une interview avec l’éditeur du magazine Rolling Stone, Jann Wenner effectuée récemment, Obama a déclaré: « Michelle ne se présentera jamais candidate pour ce bureau ovale. »

Et d’ajouter: « Elle est la personne la plus douée que je connaisse. Elle a une complicité incroyable avec les Américains. Mais, comme je le dis en riant, elle est trop sensible pour vouloir se lancer en politique« .

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. Merci Barack Boma,

    Discutons avec objectivité sur les deux mandats de Barack Obama.
    Quelles sont les réalisations de Barack sur le Continent Africain??
    Quelles sont les décisions phares de Barack Obama sur les Afro américains??? sur leur conditions de vie, de liberté etc

    A cela s’ajouterait, la destruction de la Libye et la mort atroce de Momar Khaddafi au nom de la Démocratie.
    Bagdad à feu et à sang après le passage tragique de son prédécesseur Georges Buch .
    La Syrie ruinée par l’ingérence des pays étrangère en tête les Américains et les occidentaux.
    La colonisation Israélienne dans les territoires Palestiniens,
    En fin acteur incontesté de la promotion de homosexuelle.

    Voilà de façon ramassé, le lot d’amertume, de regret, de déception qui constitue en moi les points fort des deux mandats de Barack Obama.

    1. L’homosexualité n’est pas une maladie et depuis toujours il y a des gens attirés par le même sexe. Vous devez accepter les différences. Tous les pays sont fragiles quand la dictature est présente. Il suffit que la population cesse de se faire manipuler pour que la révolution se manifeste et ce jamais sans violence. Obama a voulu enseigner l’humanité mais les gens sont trop cupides et étroit d’esprit pour comprendre. On va remettre cela au 22 e siècle.

  2. Je suis vraiment désolé mais je pense que tu dois être très fou pour dire des choses pareilles à une personne comme Barack et sa Michelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page