EuropeMonde

Birmanie: une reine de beauté décide de prendre les armes contre la junte militaire

Une ancienne reine de concours de beauté a rejoint le combat de la Birmanie contre la junte militaire, alors que les citoyens du pays se lancent dans une bataille contre l’armée du pays qui a succédé à son gouvernement démocratiquement élu lors d’un coup d’État de février.

Depuis 42 jours, Htar Htet Htet vit dans la jungle, dans un territoire contrôlé par une des multiples guérillas ethniques du pays, et apprend le maniement des armes.

Publicité

Sur une photo diffusée mardi sur sa page Facebook, la jeune femme de 31 ans, se dévoile en t-shirt et treillis noir, un AK-47 en bandoulière.

Birmanie: une reine de beauté décide de prendre les armes contre la junte militaire

Elle a écrit sur Facebook: «Le moment est venu de se battre.”

“Que vous teniez une arme, un stylo, un clavier ou que vous donniez de l’argent au mouvement pro-démocratie, chacun doit faire sa part pour que la révolution réussisse.”

“Je vais me battre autant que je peux. Je suis prête et prête à tout abandonner. Je suis même prête à payer de ma vie. »

Birmanie: une reine de beauté décide de prendre les armes contre la junte militaire

Elle a remporté le concours Miss Grand International 2013 en Thaïlande, en compétition avec d’autres femmes dans des catégories comme la modélisation de maillot de bain et le costume national.

Plus de 780 civils, dont des femmes et des enfants, ont été tués par les forces de sécurité depuis le coup d’Etat militaire du 1er février qui a renversé le gouvernement élu d’Aung San Suu Kyi, d’après une ONG locale.

Birmanie: une reine de beauté décide de prendre les armes contre la junte militaire

Malgré les violences, les manifestations se poursuivent et des milliers de grévistes paralysent des secteurs entiers de l’économie.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page