Culture & LoisirsPeople

Bobrisky : « Mon père a enfin accepté que je suis une fille »

Le travesti nigérian et influenceur de marque, Idris Olanyrewaju Okuneye, communément appelé Bobrisky, affirme que son père a finalement accepté qu’il n’est plus un garçon mais une fille. 

Bobrisky, qui s’était auparavant plaint que son père n’arrivait pas à accepter le fait que son style de vie en tant que travesti est sa voie choisie dans la vie, a révélé que celui-ci a finalement changé d’avis. 

Selon Bobrisky dans un post récent sur son compte Snapchat, son père a épousé 3 femmes et a eu 9 garçons et 1 fille mais maintenant les filles sont deux parce qu’il est une fille maintenant. Bobrisky a déclaré qu’il est maintenant la personne qui prend le plus bien soin de son père. Il a dit qu’il a acheté une nouvelle voiture à son père et a payé toute les factures pour ses soins de santé.

Le mondain de 31 ans a déclaré que ses frères ne s’en souciaient même pas comme lui le fait et a avancé que c’est la raison pour laquelle une fille reste la meilleure.

Lire aussi: Bobrisky: « étant homme j’étais fauché mais dès que je suis devenu une femme, j’ai acquis un manoir »

Il a écrit : « Permettez-moi de m’utiliser comme exemple. Mon père a épousé 3 femmes, 9 garçons et une fille, mais maintenant il a 2 filles parce que j’en suis une désormais. Mon père a finalement accepté que je suis sa fille.  Maintenant il est vieux , je suis la principale personne qui prend bien soin de lui. Je lui ai acheté une nouvelle voiture, payé toutes ses factures de soins de santé. Mes frères s’en fichent, pas moi, vous voyez pourquoi une enfant fille reste la meilleure. Leur cœur est tendre. »

Bobrisky : « Mon père a enfin accepté que je suis une fille »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!