Nigeria
A la Une

Bonne nouvelle pour la Nigériane de 23 ans vendue comme esclave au Liban (vidéo)

Omolola Ajayi, enseignante de 23 ans et mère célibataire, qui avait été vendue comme esclave au Liban a été secourue par le gouvernement nigérian après qu’une vidéo de son appel à l’aide est devenue virale sur les médias sociaux.

Dans la vidéo, Omolola raconte qu’elle avait quitté son pays sous la promesse qu’elle travaillerait comme enseignante au Liban. Cependant, à sa grande surprise, elle a découvert qu’elle avait été vendue comme esclave.

Publicité

Maltraitée par son maître, elle avait lancé un appel à l’aide expliquant qu’elle est entre la vie et la mort. Heureusement pour elle, son cauchemar a pris fin.

La Commission des Nigérians de la Diaspora (NIDCOM) qui a confirmé le sauvetage d’Ajayi de la maison de son « bourreau » a révélé qu’elle est maintenant à Beyrouth avec l’ambassadeur du Nigeria au Liban.

« Nouvelle information sur la nigériane vendue comme esclave au Liban. Elle est désormais entre les mains de l’ambassadeur nigérian à Beyrouth. Elle rentrera bientôt à la maison », a déclaré Abdul Rahman Balogun, porte-parole de la NIDCOM.

Bonne nouvelle pour la Nigériane de 23 ans vendue comme esclave au Liban (vidéo)

Dans un tweet, Abike Dabiri-Erewa, la présidente de la NIDCOM a également annoncé la bonne nouvelle.

« Le trafiquant présumé a été arrêté et sera remis à l’Agence nationale nigériane pour l’interdiction de la traite des personnes (NAPTIP). La famille de la dame a été retrouvée et le gouvernement de Kwara travaille sur l’affaire et personnellement sur l’affaire. Nous travaillons tous pour assurer son retour au pays. »

Crédit photo : wuzupnigeria

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer