MédiasMonde

Racisme: un boycott pourrait-il nuire à Facebook ?

Après le mouvement abolitionniste qui a encouragé les Britanniques à se tenir à l’écart des biens produits par les esclaves, le mouvement  “Stop Hate for Profit” se positionne à travers un boycott en faveur de la race noire.

Ce mouvement a indiqué tout dernièrement que le réseau social Facebook ne fait rien pour supprimer et stopper les actes racistes postés sur sa plateforme. De ce fait, ce mouvement a demandé à des sociétés le retrait des publicités de Facebook ainsi que d’autres réseaux sociaux sur leurs plateformes.

Les sociétés qui ont suivi cette consigne sont entre autres : Ford, Adidas, HP, Coca-Cola, Unilever et Starbucks. Plusieurs autres sociétés seraient en train de suivre le boycott.

Publicité

Selon les informations rapportées par le site d’information Axios, Microsoft a suspendu la publicité sur Facebook et Instagram en mai dernier. Le site d’information précise que cela a été fait en raison de “préoccupations concernant des “contenus inappropriés” non spécifiés“. Plusieurs autres structures auraient pris des mesures contre les propos haineux.

Le manque de publicité pourrait gravement nuire au géant Facebook. Lors d’une interview sur les antennes de la BBC, David Cumming, d’Aviva Investors, a déclaré que le manque de confiance et le manque du code de moralité pourraient nuire à l’entreprise.

Selon nos sources, le vendredi dernier, le revenu de Facebook a chuté de 8 %, soit une perte d’environ 6 milliards de livres sterling.

En 2017, certaines structures privées auraient annoncé qu’elles feront plus de publicités sur Youtube, en raison des publicités jugées racistes et homophobes. Ce boycott avait contraint Youtube à changer sa politique publicitaire.

Un boycott azimut des entreprises pourrait faire couler le géant Facebook, car selon nos informations, la majorité des revenus de Facebook provient des publicités faites par les petites te moyennes entreprises. Selon CNN, “les 100 marques les plus dépensières ont représenté 4,2 milliards de dollars de publicité pour Facebook l’année dernière”, soit environ 6 % des revenus de la société.

 Cependant, Mat Morrison, responsable de la stratégie de l’agence de publicité Digital Whiskey, indique que les petites et moyennes entreprises ne peuvent se passer de publicités, vu que celles-ci n’ont pas l’occasion de faire leur publicité à la télévision.

“La seule façon pour notre entreprise de fonctionner est d’avoir accès à ces audiences très ciblées, qui ne sont pas des audiences de médias de masse, donc nous continuerons à faire de la publicité”, a expliqué Morrison.

Vu la montée des plaintes et des boycotts, Facebook a annoncé vendredi dernier qu’il commencerait à étiqueter les contenus haineux et d’autres annonces cette semaine.

Publicité 2

Malgré ces actions annoncées, les mouvements contre les propos haineux sur Facebook demeurent vigilants et maintiennent toujours la pression.

Récemment Amazon, propriétaire du site de streaming vidéo, a déclaré que deux vidéos des rassemblements de M. Trump qui ont été diffusées sur sa plateforme avaient enfreint ses règles sur les comportements haineux. La première vidéo daterait de 2015 et la seconde au début de ce mois de juin.

Le boycott et les décisions prises par Facebook risques d’impacter considérablement les sociétés et médias sociaux en raison de leur vulnérabilité.

Beugré

Salut chers lecteurs, je me prénomme Médéric , Rédacteur en Chef Adjoint chez AfrikMag.com Je suis passionné de journalisme, de la littérature et tout ce qui touche à la communication. Vous retrouverez nos articles sur le site www.afrikmag.com, l'un des meilleurs médias africains. mederic.beugre@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page