À la UneEuropeFranceMonde

France : l’ancienne Première Dame Carla Bruni accusée de corruption

France : l'ancienne Première Dame Carla Bruni accusée de corruption

L’ancienne Première Dame française et supermodel, Carla Bruni, a été accusée de corruption.

Âgée de 56 ans, elle est soupçonnée d’avoir participé à un complot crim!nel visant à «blanchir » son mari, l’ancien président Nicolas Sarkozy, 69 ans, des accusations selon lesquelles il aurait accepté des millions en espèces de la part du défunt leader libyen, Mouammar Kadhafi.

Après avoir été interrogée par les juges d’instruction mardi soir, une source judiciaire à Paris a déclaré qu’elle était poursuivie depuis le 9 juillet pour « subornation de témoins et escroquerie en bande organisée ».

5

Ces deux infractions extrêmement graves sont passibles de peines allant jusqu’à 10 ans de prison, avec des peines pouvant atteindre 20 ans en cas de circonstances aggravantes telles que l’appartenance à une bande organisée.

En particulier, Bruni est accusée d’avoir fait partie d’une campagne de 4 millions de livres sterling baptisée «Opération sauver Sarko» – un plan complexe et illégal visant à empêcher Sarkozy, déjà condamné pour d’autres délits, de finir en prison.

Bruni a été « placée sous contrôle judiciaire et interdite de contacter toutes les personnes impliquées dans l’affaire », à l’exception de son mari, selon la source citée par l’agence de presse AFP.

Les conditions de libération seront en place jusqu’à ce que Bruni comparaisse lors d’un procès crim!nel.

Bruni est une amie proche de Mimi Marchand, une fixatrice médiatique française qui a été mise en examen pour «subornation de témoins » et «corruption crim!nelle » dans la même affaire.

Marchand, 77 ans et surnommée « La Reine des Paparazzi », est accusée d’avoir payé l’ancien trafiquant d’armes franco-libanais Ziad Takieddine, 74 ans, pour qu’il retire un témoignage sous serment selon lequel il aurait organisé le versement de millions de dollars de la part de Kadhafi à Sarkozy.

Lors d’une interview publiée dans le magazine Paris Match il y a quatre ans, Takieddine avait retiré sa déclaration selon laquelle des valises remplies de billets avaient été livrées aux collègues de Sarkozy.

Cet argent aurait été utilisé pour financer la campagne électorale de 2007 qui a vu Sarkozy remporter son unique mandat en tant que Président de la France.

Sarkozy avait utilisé l’interview de 2020 pour affirmer faussement qu’il avait été disculpé car « la vérité est sortie ».

Mais Marchand, qui nie également tout acte répréhensible, est accusée par les procureurs d’avoir offert des incitations à Takieddine pour qu’il change son témoignage.

L’affaire impliquant Bruni est surnommée « Opération sauver Sarko », et se déroule parallèlement à l’affaire de financement libyen dans laquelle Sarkozy a déjà été inculpé.

Takieddine aurait reçu l’équivalent de 4 millions de livres sterling pour « changer son témoignage », selon les allégations des procureurs.

Bruni a continuellement nié toute implication dans l’«Opération sauver Sarko », affirmant qu’elle essaie d’éviter les affaires juridiques impliquant son mari, qui a à ce jour deux condamnations criminelles.

Elle a précédemment déclaré : « Quand les gens m’en parlent, cela me met dans une situation de colère et d’indignation qui n’aide pas mon mari. »


1

Bruni a ajouté : « Je n’ai pas le moindre début de curiosité sur les affaires de mon mari. »

Mais les détectives prétendent que Bruni a supprimé tous les messages qu’elle avait échangés avec Marchand sur l’application cryptée Signal avant la mise en examen de Marchand en juin 2021.

Sarkozy a été accusé de corruption, de « financement illicite d’une campagne électorale », de « réception de fonds publics détournés » et de « complot crim!nel » en relation avec le scandale Kadhafi, et doit être jugé l’année prochaine.

Trois de ses anciens ministres, Brice Hortefeux, Claude Guéant et Éric Woerth, sont également sous enquête.

En janvier, Sarkozy n’a pas réussi à faire annuler une condamnation crim!nelle et une peine de prison pour avoir illégalement financé sa campagne de réélection.

Il a été reconnu coupable d’avoir falsifié les comptes lors de sa tentative infructueuse de 2012 pour devenir chef de l’État.

Sarkozy, qui a été Président de la France pendant cinq ans jusqu’en 2012, a purgé sa peine en portant un bracelet électronique à son domicile parisien qu’il partage avec Bruni.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page