À la UneBurkina FasoSécurité

Burkina/ 13 militaires et deux civils tués dans une embuscade dans l’est du pays

Treize soldats burkinabés ont été tués samedi dans une embuscade tendue par des jihadistes présumés dans l’est du Burkina Faso, ont indiqué des sources sécuritaires. Qui notent aussi la mort de deux civils.

« Une unité des Forces de défense et sécurité, reliant Fada N’Gourma à Natiaboani » dans la province de l’Est, « a été la cible d’une embuscade », a déclaré une source sécuritaire. « Treize soldats ont été tués et quatre blessés », a ajouté la même source. Lundi dernier, au moins dix soldats ont été tués et une cinquantaine d’autres blessés lors d’une « attaque terroriste » à Djibo, ville sous blocus jihadiste depuis trois mois, dans le nord du Burkina Faso.

Devant l’ampleur des attaques et dans un souci de traquer efficacement les terroristes, le Burkina Faso a lancé cette semaine le recrutement de 50.000 volontaires pour la défense de la patrie (VDP), des supplétifs civils qui vont « renforcer les rangs de l’armée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme

Depuis 2015, les forces armées burkinabè sont régulièrement endeuillées par des attaques terroristes de plus en plus fréquentes et meurtrières. Ces attaques ont fait des milliers de morts et contraint quelque deux millions de personnes à fuir leurs foyers. L’arrivée des militaires au pouvoir, le Colonel Damiba puis le Capitaine Traoré semble ne pas les dissuader outre mesure.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!