Cameroun

Cameroun: 23 personnes périssent sur l’axe Ngaoundéré-Touboro

23 morts, c’est le bilan officiel de l’accident de la circulation qui s’est produit le 23 janvier dernier sur l’axe Ngaoundéré-Touboro au Cameroun. Un drame qui a suscité l’émoi chez plusieurs ressortissants et habitants de la localité puisque cet axe a souvent été présenté comme le moins accidentogène.

Ayant appris la triste nouvelle, Kildadi Taguiéké Boukar le gouverneur de la région de l’Adamaoua s’est rendu sur les lieux du drame ainsi qu’à l’hôpital régional de Ngaoundéré où les rescapés de l’accident sont sous soins intensifs.

Publicité
‘’Nous venons d’enregistrer un accident d’ampleur. Il s’agit donc d’une semi-remorque qui venait de Touboro, un véhicule tchadien qui a perdu donc son contrôle au niveau d’une pente assez raide et qui se trouve à un virage vicieux. La semi-remorque en perdant son contrôle a percuté de l’autre côté le car hiace qui est parti de Ngaoundéré de la société touristique. Au décompte, nous enregistrons 11 hommes, 5 femmes, 2 nourrissons et 5 enfants. Nous sommes donc à 23 morts’’, a déclaré Kildadi Taguiéké Boukar, le gouverneur de la région de l’Adamaoua.

‘’Nous déplorons l’excès de vitesse qui est souvent relèvé de la part de certains automobilistes. Nous déplorons également la mise en route des véhicules qui n’ont pas subit de tests, nous voulons tout de suite rassurer les familles que le chef de l’Etat et son épouse leur adressent leurs compassions, les condoléances les plus attristées et qu’ils se tiennent aux côtés des parents pour partager la douleur’’, ajoute le gouverneur.

 

Crédit photo: actu Cameroun

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer