Cameroun

Cameroun-Manifestation du parti MRC: Des blessés par balles? La police réagit!

Le samedi 26 janvier 2019, le parti d’opposition MRC (Mouvement pour la renaissance du Cameroun) avait organisé une grande marche dans les villes de Yaoundé et Douala. Une marche pacifique qui a été réprimée par les forces de maintien de l’ordre.
Selon les témoignages recueillis sur le lieu de la manifestation à Douala, la police aurait ouvert le feu et blessé plusieurs militants du MRC notamment  Me Michèle Ndoki et Célestin Djamen.
Une vidéo récemment publiée sur youtube montre les deux personnalités du MRC prises en charge dans un centre hospitalier et placées sous soins intensifs.
Du côté de la police, l’on dément l’usage des armes à feu lors de cette manifestation: “Nous avons reçu des consignes claires. Ne pas brutaliser les manifestants. Nous n’avons pas fait usage de coups de feu. Aucun policier n’a tiré. Nous avons encadré la marche. Ces blessures sont arrivées accidentellement au moment où on s’apprêtait à les embarquer dans le car de la police“, confie un inspecteur de police.

Si à Douala, quelques centaines de personnes ont répondu à l’appel de kamto, à Yaoundé la capitale Camerounaise, il y a eu moins d’engouement populaire. A la poste centrale de Yaoundé, drapeau au-devant de la scène, les manifestants scandaient à l’unisson « nous voulons la paix, le développement ».

L’on se souvient que le président du MRC Maurice Kamto avait appelé à une journée nationale de manifestation pacifique sur l’ensemble du pays, pour dénoncer la victoire de Biya à la dernière élection présidentielle qu’il qualifie de “hold up” électoral.

Publicité

 

 

Crédit photo: afrikmag

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer