À la UneFootball
A la Une

CAN 2021 : une scène surréaliste se produit avant la conférence de presse du match Tunisie-Burkina Faso

Juste avant la rencontre entre joueurs et journalistes, une personne est montée sur l’estrade, a pris le micro et des câbles, puis est partie en courant.

Une personne a débranché câbles et micros, juste avant le début des conférences de presse de Tunisie-Burkina Faso. Selon nos sources, l’homme qui est un technicien protesterait contre le fait de ne pas avoir été payé, à la veille du quart de finale de la CAN, à Garoua.

CAN 2021 : une scène surréaliste se produit avant la conférence de presse du match Tunisie-Burkina Faso

Des officiels ont essayé de le rattraper, mais il s’est enfui.

Selon une source proche du comité d’organisation (Cocan), il s’agit d’un technicien louant son matériel, furieux de n’avoir toujours pas été payé.

Des journalistes présents sur place ont rassemblé du matériel et prêté micros et câbles, mais il manquait un micro pour la salle et les représentants des médias posaient leurs questions d’une voix puissante pour être entendus.

Pendant la conférence de presse suivante, celle du Burkina Faso, le sélectionneur Kamou Malo et le joueur présent, Adama Guira, changeaient même de chaise pour répondre, devant le seul micro disponible, aux questions posées à l’un ou à l’autre.

Déjà au match précédent à Garoua, le 8e de finale Tunisie-Nigeria, des interprètes ont fait la grève.

Un porte-parole de la Confédération africaine joint par l’AFP a expliqué que « la CAF va se rapprocher des parties pour comprendre la situation et qu’il n’y ait plus de problème. La question des interprètes avait bien été résolue ».

(AFP)

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Cessez de semé la zizanie. La CAN a bel et bien démarré et s’achemine déjà vers la fin. Quelque soit les désagréments causés sciemment ou indépendamment de la volonté des acteurs, on reste debout. On a traversé moultes péripéties. Mais nous tenons debout. Abat les jaloux. Le Cameroun est et restera un grand pays. Vive mon pays le Cameroun. Long live my country Cameroon .🇨🇲🇨🇲🇨🇲🇨🇲🇨🇲🇨🇲🇨🇲

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page