Santé

Les chiens pourraient bientôt détecter le paludisme. Voici comment!

Les chiens pourraient un jour être un outil puissant pour détecter le paludisme, selon une nouvelle étude.

Les chiens ont été entraînés à identifier si quelqu’un est infecté par le paludisme simplement en reniflant ses chaussettes, d’après la recherche publiée lundi.

Ces animaux ont déjà été formés à l’utilisation de l’odorat pour diagnostiquer certaines formes de cancer et de diabète, et maintenant, des scientifiques britanniques ont aidé à dresser deux chiens pour détecter les parasites du paludisme, aidés par l’organisation britannique Medical Detection Dogs.

Publicité

« Les personnes porteuses du parasite du paludisme ont déjà une odeur caractéristique, et nous savons que si les chiens peuvent sentir les médicaments, la nourriture et d’autres substances, ils devraient aussi être capables de détecter cette odeur sur les vêtements », a déclaré Steve Lindsay, entomologiste en santé publique au Département des biosciences de l’Université Durham et chercheur principal sur l’étude.

L’équipe de Lindsay a testé l’idée en Gambie, où ils ont collecté des chaussettes données à 600 écoliers de 5 à 13 ans qui avaient ou non le paludisme. Les chaussettes ont été utilisées pour dresser les chiens au Royaume-Uni pendant quatre mois.

« Nous avons pris les chaussettes qui avaient capté l’odeur des enfants pendant la nuit et nous les avons transportées par avion au Royaume-Uni, où les chiens ont été dressés pour sentir et différencier les échantillons infectés ou pas », a révélé Lindsay.

Parmi les échantillons, 175 ont été utilisés pour dresser les chiens : 30 venants des enfants infectés par le paludisme et 145 venants des enfants non infectés.

En sentant les chaussettes, les chiens Lexi et Sally ont été en mesure de détecter avec précision 70 % des enfants infectés et 90 % des enfants non infectés.

L’étude montre que les chiens peuvent être utilisés comme outils de détection du paludisme, comme ils l’ont fait pour le diagnostic de certaines formes de cancer, selon les chercheurs.

Les chiens ont des millions de capteurs dans le nez qui les rendent plus sensibles aux odeurs que les humains.

Mais d’autres recherches sont nécessaires après cette étude pilote, et les auteurs préviennent que la méthode n’en est encore qu’à ses premiers essais. Il faudrait tester la technique sur des échantillons provenant d’autres pays avant que les animaux puissent être utilisés sur le terrain, ont-ils révélé.

D’autres études doivent également être menées, en particulier dans les pays africains, pour voir si les chiens peuvent « directement » détecter le paludisme chez les personnes infectées, selon l’équipe.

Publicité 2


Les taux de détection auraient pu être plus élevés, jusqu’à 78 %, si les enfants atteints de paludisme avaient le même type de parasites, ont-ils ajouté.

On estime à 216 millions le nombre de cas de paludisme dans le monde en 2016, dont 445 000 décès, selon l’Organisation mondiale de la santé. La maladie peut être traitée, mais il n’existe pas de vaccin préventif.

Crédit photo : blogs.lshtm

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer