FootballSport

Cinq choses à savoir sur le premier entraîneur africain à atteindre les demi-finales de la Coupe du monde

Le nom Walid Regragui restera à jamais dans les annales du football marocain et africain. En tant que premier entraîneur africain à mener une équipe en quart de finale de la Coupe du monde et premier entraîneur d’origine africaine à emmener une équipe africaine en demi-finale, Regragui a atteint un niveau de réussite que seuls quelques autres ont connu.

Cependant, pour le fan de football occasionnel, il peut sembler que Regragui soit sorti de nulle part, sans histoire ni expérience préalable. Mais ce n’est pas le cas. Voici cinq choses que vous ne savez peut-être pas sur cet entraîneur marocain.

1. Il a été nommé 81 jours avant la coupe du monde

5

Il est devenu l’entraîneur de la sélection marocaine 81 jours seulement avant la coupe du monde, ce qui fait de lui l’un des héros les plus improbables de l’histoire du football. Après que Vahid Halilhodzic, l’entraîneur qui a qualifié l’équipe, a été licencié en raison de critiques sur sa sélection de joueurs, Regragui est entré en fonction avec seulement 60 jours pour préparer le tournoi.

Bien qu’il soit relativement inconnu, ses solides antécédents en matière de gestion, dont trois titres de champion avec différents clubs, en font un choix précieux. Sous sa direction, l’équipe marocaine était au top. En huit matches sous la direction de Regragui, le Maroc a enregistré cinq victoires et trois nuls. Le succès de Regragui a fait de lui une figure bien-aimée au Maroc, et la performance de son équipe à la Coupe du monde a été tout simplement exceptionnelle.

2. Il est devenu un symbole d’unité

La composition de l’équipe nationale marocaine, qui comprenait des joueurs d’origine locale et étrangère, était susceptible de créer des conflits et des controverses. On l’a vu dans le cas du Néerlandais Hakim Ziyech, qui avait été écarté de l’équipe par l’entraîneur précédent, Vahid Halilhodzic. Cependant, sous la direction de l’entraîneur Regragui, l’équipe est restée unie, avec 14 des 26 joueurs nés à l’étranger.

Après leur victoire sur l’Espagne en huitième de finale, Regragui a déclaré que l’équipe avait surmonté les problèmes liés à la présence de joueurs d’origines différentes et que cette victoire montrait au monde que « chaque Marocain est un Marocain. »

En tant que Marocain d’origine étrangère lui-même, Regragui a pu s’appuyer sur ses propres expériences et faire ressortir le meilleur des joueurs ayant des origines similaires. Cela a été la clé du succès et de l’unité de l’équipe lors de la Coupe du monde.

3. Son style de jeu

Les performances du Maroc lors de la Coupe du monde ont été impressionnantes, avec une moyenne de possession de seulement 31,6 % et un taux de réussite des passes de 76,8 % sur l’ensemble de leurs cinq matches. Cependant, la statistique la plus impressionnante est leur capacité à empêcher leurs adversaires de marquer. L’entraîneur Regragui mérite des félicitations pour avoir mis en place une discipline tactique défensive et une vitesse de contre-attaque. Le flair du gardien de but Yassine Bounou a également été la clé de leur succès.


1

En particulier, le Maroc a exécuté sa stratégie défensive à la perfection, en utilisant un arrière à quatre et un milieu à trois pour étouffer les équipes adverses avant de lancer des contre-attaques avec des joueurs comme Achraf Hakimi, Youssef En-Nesyri et Ziyech. Regragui a déclaré qu’il admirait le style d’entraîneurs comme Pep Guardiola, Diego Simeone et Carlo Ancelotti, mais qu’il avait finalement sa propre approche.

4. C’est une âme joyeuse avec beaucoup d’humour

Regragui a été surnommé « tête d’avocat » par des experts peu enthousiastes. Plutôt que de laisser ce surnom désobligeant l’affecter, il a fait preuve d’une grande intelligence émotionnelle en posant pour une photo avec un avocat et un ballon de football à l’intérieur, pointant vers sa tête. Ses joueurs ont également adopté le surnom, tapotant sa tête pour lui porter chance avant les matchs et évoquant le souvenir de Laurent Blanc embrassant la tête de Fabian Barthez avant la campagne triomphale de la France à la Coupe du monde 1998. En fait, Regragui a même plaisanté sur la possibilité de faire de l’avocat le fruit national du Maroc.

5. Un héros national qui a représenté le Maroc

Il est devenu un héros national à la fois en tant que joueur et en tant qu’entraîneur. Regragui est un footballeur professionnel à la retraite qui a représenté le Maroc sur la scène internationale. Né en France, il a commencé sa carrière en jouant pour un certain nombre de petits clubs français et espagnols, comme Ajaccio en Ligue 1. Ses performances impressionnantes lui ont valu d’être transféré au Racing Santander, dans le championnat espagnol de Liga. Il a ensuite été sélectionné pour rejoindre l’équipe nationale marocaine, où il a fait 45 apparitions, notamment lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2004, où son équipe a fini vice-championne du monde derrière la Tunisie.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page