Côte d'Ivoire

Confidence : « J’ai vendu mon âme au diable par naïveté »

J’ai été vite livrée à moi-même, mon père est décédé quand j’avais 12 ans, en classe de 4e.

Il avait été licencié sans préavis, n’ayant pu supporter le choc de la nouvelle, il est mort quelques mois plus tard.

Ma mère, celle qui me faisait nourrir l’espoir d’un lendemain meilleur, n’a pas tenu longtemps. Pendant les vacances scolaires, elle a contracté le cancer du col de l’utérus et a suivi mon père dans la tombe.

Publicité

Ma tante, la petite sœur de ma défunte mère vivait avec nous, mon frère et moi. Elle me faisait faire des corvées à longueur de journée.

La rentrée approchait et je travaillais chez une dame comme servante pour financer ma scolarité et celle de mon petit frère.

Dieu merci, j’ai obtenu mon Brevet d’Etude de Premier Cycle (BEPC). Mais la vie devenait difficile et ma tante ne ménageait aucun effort pour nous venir en aide.

J’étais livrée à moi-même et devais gérer aussi les problèmes de mon petit frère. Fatiguée de faire la bonne chez les gens, j’ai commencé à sortir avec les hommes pour m’entretenir.

Ce que je recevais de la part des hommes suffisait à peine pour couvrir les besoins de mon frère. J’en voulais plus mais comment faire ?

Une amie de l’école m’a emmené voir un féticheur qui m’a donnée un produit pour obtenir plus de faveur matérielle auprès des hommes.

L’affaire marchait très bien, tous mes vœux étaient exaucés. Mais la chose bizarre, après les ébats avec mes partenaires, ils mouraient.

Au fil du temps je ressentais de plus en plus, le besoin d’avoir des rapports. Je suis alors retournée voir le féticheur pour essayer de trouver une autre solution.

Publicité 2


Dans nos échanges, le féticheur m’a avoué que le produit que j’ai mis dans l’utérus était en réalité un serpent qui se nourrit uniquement de sperme.

Je suis perdue, j’ai vendu mon âme au diable par naïveté. Je dois avoir cinq à six rapports dans la journée pour nourrir la bête qui est en moi.

Emeraude ASSAH

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

17 commentaires

  1. Allez tous voir un psy et faites vous soigner. Effrayant ces commentaires. La connerie humaine est sans limite. La souffrance psycho-affective est surement plus dure à avaler que vos simulacres que sont vos divinités ridicules. Dieu se moquent de vous tous. Il n’y aucune rédemption, ni aucun miracles, aucune magie. Sagesse et Lucidité sont vos seuls atouts pour vous orienter sur terre. Bon courage.

  2. La vraie solution c’est DIEU ! Il a été toujours présent. Il en a dèja fait pour les autres, et ça sera aussi ton tour si tu fait récour à lui. Bonne comprehension !!!

  3. Le métier de la cervante, n’est pas mauvait. Un homme qui à son petit doigt en air pour tès bésion, c’est encore un de plus.
    ce n’est pas toute sa vie qu’il faut racompte à sa copine. même si vous avez des difficultés.
    Mes amis faisont très attention car, la nature ne tolère par une cetaine chose.

  4. Tu as besoin d’un bain spirituel,,, comme l’ont dit mes prédécesseurs,approche_toi vite d’un homme de Dieu et je crois que tu trouveras de délivrance.Que le seigneur Jésus-Christ de Nazareth exauce ta prière.

  5. Cherche une bonne église pour une séance de delivrance. Dieu peut encore te sauver. Aie confiance en lieu. Du courage à toi

  6. Tout Ce Qui Deja Connu Par Le Public N’a Plus D’effets,
    Cherche Les Hommes De Dieu Qu’ils Prient Pour Toi Notre Dieu Est Misericordieux Et Pere Des Orphelin(es) Tu Trouvera Solution Croi Seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer