AfriqueClientsEconomie

Coopération entre la société Sany Groupe et l’Afrique en matière d’investissement: Nouveau mode Aller outre-mer ensemble

Après avoir représenté une augmentation moyenne de plus de 50% depuis 3 ans, la société chinoise Sany Groupe (Sany en abrégé) a enregistré une tendance de croissance avec l’initiative « Belt and Road » en cours de lancement. En avril 2019, ses ventes en Afrique s’élevaient à plus de 10 milliards de yuans et les ventes d’équipements à environ 12 000 unités, se classant au premier rang de l’industrie lourde en termes d’exportation en Afrique.

Depuis sa première entrée sur le marché africain en 2002, Sany a établi une relation de 17 ans avec le continent. Sany groupe s’est transformé en partenaire d’entreprise pour aider l’Afrique à améliorer son industrie, plutôt qu’en prospecteur d’or, non seulement en encourageant la construction d’infrastructures locales grâce à des produits de haute qualité, mais aussi en introduisant de nouvelles technologies et une productivité supérieure.

Premier Exportateur de L’industrie lourde

L’Afrique est le premier arrêt de l’internationalisation de Sany groupe. Le premier équipement vendu au Maroc en 2002 montre que Sany est l’une des premières entreprises chinoises d’ingénierie et de machines à entrer sur le marché africain, qui est divisé en Afrique du Sud, Afrique du Nord et Afrique de l’Ouest, pour améliorer la gestion à travers des années d’ajustement de la disposition.

Dès le début, le « Made in China » n’était pas familier sur le marché africain, qui se préoccupait d’un service après-vente médiocre et d’un approvisionnement insuffisant en accessoires.

Face aux hésitations et aux inquiétudes des clients, Sany s’est d’abord concentrée sur les marchés et les produits clés, qui ont été déterminés dans différents segments de marché en fonction des conditions réelles des marchés. En outre, un énorme réseau de service et de marketing a été crée en Afrique pour fournir activement aux clients des activités à valeur ajoutée, y compris l’inspection de « service sur des milliers de kilomètres » afin d’acquérir une bonne réputation.

La reconnaissance des clients africains a été obtenue grâce à la mise au point du système de vente et de service de Sany avec la méthode de saisie des principaux points. Aujourd’hui, Sany, le premier exportateur de la Chine vers l’Afrique en matière d’ingénierie et de machines, est leader dans l’exportation d’équipements tels que les machines à béton, les grues de grand tonnage, les petits équipements portuaires.

Coopération entre la société Sany Groupe et l'Afrique en matière d'investissement: Nouveau mode Aller outre-mer ensemble

Les équipements de Sany sont de plus en plus utilisés dans des projets importants,sany et fonctionnent efficacement sur les autoroutes Est-Ouest en Algérie, le chemin de fer Monet au Kenya, le premier chemin de fer électrique africain Esaiaghi, le chemin de fer de CCECC au Nigeria et le Light Railway à Dakar au Sénégal et d’autres grands projets de construction ferroviaire.

De plus, la coopération profonde entre Sany et l’Afrique est renforcée dans les domaines de l’énergie, des minéraux et dans d’autres domaines : la phase Ⅱ du Project Essaidama Wind Field, le plus grand projet d’énergie éolienne à l’étranger en Chine, 102 ventilateurs de Sany étaient connectés au réseau pour la production d’électricité. Dans la raffinerie Dangote-Lekki au Nigeria, la plus grande raffinerie au monde, plus de 120 équipements ont été utilisés. 17 camions bogies contenant 95 tonnes de minerais ont été achetés par Tunisia Mining Group, ce qui représente la plus grosse commande de camions bogies exportés par la Chine.

Stratégie de localisation

Sany est devenue une entreprise bien connue de la population locale en raison de son entrée précoce sur le marché africain. Se faire une place sur le nouveau marché hautement compétitif ne dépend pas d’une longue expérience, mais de produits de haute qualité et de canaux de segments de marché.

L’adaptation des produits à l’environnement local est la priorité des entreprises d’ingénierie et de machines en Afrique qui fait face à des mauvais états de routes et des températures très élevées (jusqu’à 60℃ toute l’année), facilitant la décomposition des produits normaux. Par conséquent, les produits et le mode de service sont développés pour répondre aux besoins locaux. Les changements de stratégie de localisation sont également effectués en fonction des besoins des clients locaux, tels que les grues, les grues d’entassement et autres équipements exportés en Afrique du Sud, qui ont passé avec succès les tests de chargement locaux, et les excavateurs utilisés dans le système autolubrifiant installé dans la mine.

Ces dernières années, grâce au développement accéléré de Sany en Afrique, de plus en plus d’agents ont rejoint le groupe. Par exemple, Rembbas Corporation, le nouvel agent de Sany au Kenya, a remporté le projet de construction de 35 000 maisons d’assurance sociale avec un investissement total de 1 milliard de dollars, qui prévoyait d’investir 20 millions de dollars dans la construction d’usines d’industrialisation Sany logement.

Des succursales de service de marketing résident ont été établis dans plus de 20 pays, dont l’Algérie, l’Afrique du Sud, le Kenya et la Zambie, ainsi que 20 compétents agents et 50 succursales de service, et des équipements dans plus de 50 pays et régions, fournissant plus de 500 emplois aux locaux.

Nouveau mode- Aller outre-mer ensemble

Dans le cadre du processus de mise en œuvre de l’initiative « Belt and Road », Sany, qui est engagé dans l’exploration d’un nouveau mode de développement des affaires à l’étranger pour promouvoir la compétitivité globale, a coopéré avec des entreprises publiques pour aller à l’étranger plutôt que de se développer à l’étranger, signant un accord global de coopération stratégique avec le groupe China Construction Fifth Engineering Division Corporation, l’entreprise China Railway N° 5 Engineering Group et autres entreprises publiques ayant des avantages complémentaires pour obtenir des projets étrangers.

Sany et ses partenaires locaux vont construire des usines d’assemblage en Afrique du Sud, en Algérie, au Nigeria et dans d’autres pays pour moderniser la technologie industrielle locale et former des techniciens au collège polytechnique Hunan Sany.

Grâce au co-lancement de l’initiative « Belt and Road », Sany groupe et l’Afrique entrent dans un âge d’or du développement. Sany espère non seulement exporter ses produits en Afrique, mais aussi investir dans la construction et aider à la réalisation de la fabrication locale afin de renforcer l’économie locale.

Tags

Francky

Hello cher lecteurs. Je suis Francky, ingénieur informaticien. Je suis passionné de technologie, de lecture et de voyage... francky@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer