4 migrants retrouvés cachés dans des cartons à l’arrière d’une camionnette

0

Alors que les drames liés à l’immigration ne cessent d’augmenter, les gardes-frontières britanniques ont découvert, lors d’un contrôle de routine, 4 migrants albanais qui étaient dissimulés dans des cartons à l’arrière d’une camionnette. Ces derniers avaient payé 700 euros chacun pour entrer clandestinement au Royaume-Uni.

Les hommes voyageaient de Francfort à Derby, pour le Royaume-Uni lorsque les gardes-frontières ont stoppé leur camionnette.

Publicité

Selon Daily Mail, les hommes avaient payé plus de 700 euros chacun à un groupe de passeurs, dont l’un a été emprisonné.

Vladmir Tollumi, 39 ans, a été identifié comme l’un des quatre passeurs qui faisaient entrer illégalement les migrants en Grande-Bretagne. Les trois autres n’ont pas encore été retrouvés. Tollumi qui avait été arrêté en mai, risque d’être expulsé après avoir purgé une peine de 40 ans de prison. Sa sentence a été prononcée la semaine dernière. M. Tollumi a plaidé coupable à un chef d’accusation de complot visant à faciliter l’immigration illégale d’un ressortissant non communautaire dans un État membre.

La procureure Sarah Slater a déclaré à la Cour de Derby que l’opération de contrebande avait été démantelée le 22 mai 2017.

« Vers 5 heures du matin, du côté français de la frontière, une camionnette en provenance de Francfort a été arrêtée par les gardes-frontières.

On a demandé au chauffeur d’ouvrir l’arrière de la camionnette et à l’intérieur il y avait six cartons scellés avec du ruban bleu.

Ils ont été ouverts et dans quatre des cartons, il y avait quatre Albanais qui devaient être introduits clandestinement au Royaume-Uni ».

Jane Cochran de East Midlands Criminal and Financial Investigations (CFI) était au tribunal pour assister à sa condamnation.

Publicité


Elle a déclaré : « Tollumi n’a peut-être pas conduit le véhicule dans lequel les gardes-frontières ont trouvé les migrants illégaux, mais il faisait partie intégrante de l’entreprise criminelle ».

L’enquête du CFI a révélé qu’avant l’infraction, Tollumi avait délibérément tenté de dissimuler ses traces en enregistrant des téléphones mobiles et des documents juridiques à de fausses adresses.

Crédit photo : flvibe

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X