Coronavirus
A la Une

Covid Organics : La nouvelle mise en garde de l’OMS aux dirigeants africains

L’Organisation mondiale de la santé a appelé jeudi les gouvernements africains à tester cliniquement le Covid-Organics avant d’autoriser son usage dans leurs pays.

Le remède à base d’artemisia a été lancé récemment par le président malgache Andry Rajoelina. Il espère distribuer ce produit en Afrique de l’Ouest et au-delà.

Publicité

La Guinée équatoriale, la Guinée-Bissau et le Niger ont déjà reçu la livraison de leurs cartons de Covid-Organics.

Cependant, l’OMS a averti à plusieurs reprises qu’il n’existe aucune étude scientifique publiée sur cette boisson et que ses effets n’ont pas été testés.

« Nous mettons en garde et déconseillons aux pays d’adopter un produit dont l’efficacité n’a pas été testé », a déclaré Matshidiso Moeti, la responsable de l’OMS pour l’Afrique.

L’organisation a noté qu’en 2000, les gouvernements africains s’étaient engagés à tester les remèdes traditionnels comme les autres médicaments en les soumettant à des essais.

Covid Organics : La nouvelle mise en garde de l’OMS aux dirigeants africains

« Je peux comprendre le besoin, la volonté de trouver quelque chose qui peut aider. Mais j’encourage le respect des processus scientifiques sur lesquels nos gouvernements se sont engagés. »

La responsable régionale de l’OMS s’est en outre inquiétée des effets de la promotion de cette boisson sur le respect des règles de prévention. 

« Vanter ce produit comme préventif pourrait faire croire aux gens qu’ils n’ont pas besoin de respecter les autres mesures. »

Crédit photo : bbc

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page