Coronavirus

Coronavirus : un tiers des Africains seront vaccinés cette année selon l’OMS

Un tiers de la population africaine sera immunisée contre le coronavirus d’ici la fin 2021, a déclaré jeudi l’Organisation mondiale de la santé, alors que les vaccins commencent à arriver sur le continent.

Selon les estimations, l’Afrique aura besoin de 1,5 milliard de doses de vaccin pour immuniser 60 % de ses 1,3 milliard d’habitants, le seuil d’immunité collective contre la COVID-19

Publicité

Mais le continent a pris du retard dans la course mondiale aux vaccins, les pays riches ayant été accusés d’acheter en gros les doses excédentaires directement auprès des fabricants.

La plupart des pays africains comptent sur l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Union africaine (UA) pour prendre en charge au moins une partie de leurs campagnes d’inoculation – en fournissant des vaccins et en contribuant à financer leur déploiement.

Richard Mihigo, coordinateur de l’OMS pour la vaccination en Afrique, a déclaré que le centre de partage de vaccins Covax soutenu par l’OMS et l’équipe spéciale de l’UA pour l’acquisition de vaccins en Afrique (AVATT) fourniraient conjointement suffisamment de doses pour vacciner entre 30 et 35 % de la population du continent cette année.

« Compte tenu des derniers développements au sein de l’installation Covax, il y a de très bonnes chances que l’objectif de fournir 600 millions de doses d’ici la fin 2021 soit définitivement atteint », a déclaré M. Mihigo lors d’un point de presse virtuel.

Les vaccins Covax couvriront au moins 20 % de la population, le reste étant « complété » par l’AVATT, a-t-il ajouté.

Bien que l’UA ait jusqu’à présent obtenu 270 millions de doses grâce à l’AVATT, M. Mihigo a averti que « certaines d’entre elles pourraient ne pas être disponibles d’aussi tôt ».

L’essentiel des provisions de Covax et d’AVATT sera constitué de doses du vaccin d’Oxford/AstraZeneca, suivies de quelques millions de vaccins de Pfizer. M. Mihigo a déclaré que l’OMS étudiait « d’autres candidats », avec des espoirs particulièrement élevés pour le vaccin à injection unique de Johnson & Johnson.

Jusqu’à présent, seule une petite poignée de pays africains ont commencé à vacciner leurs populations, dont la Guinée, l’île Maurice et les Seychelles.

Publicité 2

Le Maroc devrait commencer à administrer les vaccins avant la fin de cette semaine, tandis que l’Afrique du Sud a annoncé mercredi qu’un premier lot de 1,5 million de vaccins AstraZeneca arriverait le 1er février.

L’Afrique compte près de 3,5 millions de cas de coronavirus et 88 000 décès, selon un décompte établi par l’AFP.

Une nouvelle variante du virus, détectée pour la première fois en Afrique du Sud et considérée comme plus contagieuse, a fait son apparition dans au moins six pays africains et 24 dans le monde, selon l’OMS.

Crédit photo : timemagazine

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page