AfriqueCôte d'IvoireEconomieSociété

Côte d’Ivoire-Agro business: environ 50000 souscripteurs enregistrés

La phase d’enregistrement des souscripteurs des sociétés s’achève ce jour. Ce sont près de 50 000 souscripteurs qui ont été enregistrés par le Trésor public ivoirien.

Ouverte depuis le 20 février dernier, la phase d’enregistrement des souscripteurs permettra à l’Etat ivoirien de procéder au remboursement des adhérents.

Les clients des entreprises des sociétés d’agrobusiness seront remboursés au prorata du capital investi.


Bruno Koné, porte-parole du gouvernement, avait indiqué que le remboursement ‘’pourrait commencer le 28 février’’ si tout se ‘’passe bien’’ et aussi  s’il n’y pas de ‘’contestation sur les listes et les montants’’.

Mais bien avant le remboursement, les autorités ivoiriennes avaient lancé l’enrôlement des souscripteurs. Quatre-vingt-sept sites avaient été mis à disposition.

Côte d'Ivoire-Agro business: environ 50000 souscripteurs enregistrés

A l’intérieur du pays, l’on avait 46 sites quand à Abidjan, les souscripteurs avaient droit à 41.

La phase d’enrôlement a été supervisée par Jacques Konan Assahoré, le Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, qui dirige le Comité de veille.

Le secteur de l’agro-business a suscité l’intérêt du gouvernement ivoirien eu égard à la prolifération des sociétés qui y exercent. C’est dans ce sens qu’une étude a été ordonnée afin de faire la lumière sur les activités des entreprises.

Comme l’ont indiqué les autorités de la Côte d’Ivoire, l’analyse des comptes des sociétés d’agro-business a montré que 28 d’entre elles comptaient 36 699 souscripteurs.

Ces souscripteurs avaient investi au total 66 milliards de francs CFA. Il leur avait été promis un retour sur investissement estimé à 660 milliards de francs CFA.

Pub


Selon certaines informations, pour le remboursement des souscripteurs, les fonds disponibles sont évalués à 22,7 milliards de francs CFA contre 66 milliards  investis.

Rappelons qu’un mandat d’arrêt international a été lancé par le gouvernement ivoirien. Ce mandat vise des dirigeants de sociétés d’agrobusiness dont Yapi Christophe, patron de l’entreprise Monhévéa.com.

La semaine dernière, précisément le samedi 18 février, les souscripteurs d’agrobusiness avaient gazés par la police. Les manifestants, rassemblés à Cocody, protestaient contre le gel des avoirs des entreprises où ils avaient souscrit.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer