Côte d'IvoireJustice
A la Une

Côte d’Ivoire: Amnesty International dénonce un recul des droits de l’homme

Les réactions se poursuivent à la suite du retrait par la côte d’Ivoire de sa déclaration de compétence à la CADHP. L’Ong Amnesty International a dénoncé cette décision.

Publicité

La Côte d’Ivoire a annoncé, mercredi dernier, sa déclaration de compétence à la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). Conséquence de cette décision, aucun citoyen, ou aucune Ong ne pourra désormais saisir cette haute juridiction en cas de violations ou d’atteintes aux droits de l’homme par la Côte d’Ivoire. Pour Amnesty International, cet acte traduit manifestement le recul des droits de l’homme.

Ce « retrait privera les particuliers et les ONGs ivoiriens d’un recours judiciaire précieux, lorsque leurs droits sont bafoués et qu’ils n’ont pas réussi à obtenir justice devant les tribunaux de leur propre pays », a écrit Alice Banens, conseillère juridique pour l’Afrique à Amnesty International. Pour elle, la situation est encore plus préoccupante que le pays se trouve à 6 mois des élections présidentielles, et à un moment où le pouvoir d’Abidjan « multiplie les attaques contre des opposants politiques et voix dissidentes ».

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page