À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire/ Après Bictogo, Adjoumani s’oppose à un accueil triomphal pour Gbagbo

Le porte-parole principal du RHDP, le ministre d’Etat Adjoumani s’est fendu d’une sortie relative à l’accueil de Laurent Gbagbo, voulu triomphal par les partisans de l’ex-président ivoirien. S’alignant sur la posture d’Adama Bictogo, le ministre Adjoumani a marqué son désaccord quant à un accueil grandiose pour Laurent Gbagbo.

Publicité

Dans sa déclaration, Adjoumani estime qu’après que Ouattara ait autorisé le retour de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, « l’on était fondé à attendre des partisans de M. Laurent Gbagbo des manifestations de gratitude et de reconnaissance« . Sans donner d’exemples précis, Adjoumani dit noter « plutôt avec regret des actes de défiance, de provocation et de bravade contre le Président de la République et son Gouvernement« .

En effet, affirme Adjoumani, « au mépris de la douleur encore vive des victimes de la crise post-électorale qui continuent de réclamer à cor et à cri réparation et justice et malgré l’interpellation publique des gardiens de notre tradition réunis au sein de la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels, le FPI-GOR veut organiser vaille que vaille un accueil triomphal à M. Gbagbo ».

Ainsi pour Adjoumani, Gbagbo et ses partisans devraient faire profil bas et surseoir à un accueil populaire. En effet, pour Adjoumani, Gbagbo ne saurait rentrer « en Côte d’Ivoire comme un héros national avec un trophée à la main ». Selon Adjoumani, « M. Laurent Gbagbo aurait pu comprendre que le contexte de la réconciliation nationale requiert une attitude d’humilité et de retenue. C’est pourquoi Adjoumani pense que Gbagbo « ne devrait en aucun cas enfiler la casquette du héros national, toute chose qui serait synonyme de provocation ou de moquerie au regard des victimes de la crise post-électorale ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page