À la UneCôte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire/ Le Conseiller de Georges Weah, impliqué dans un détournement de 10 milliards Fcfa, se retrouve en liberté

C’est un homme dont on ne sait vraiment pas grand chose. Cependant, c’est un homme qui arpente les couloirs de certains palais présidentiels africains. Comment s’y prend-t-il ? Personne ne le sait encore, toujours est-il que Ousmane Bamba a pu détourner 10 milliards de FCFA et se retrouve en liberté. Cherchant à couler son bienfaiteur et associé René Yédiéti, PDG de la Librairie de France.

C’est une affaire rocambolesque qui risque de laisser des traces dans le système judiciaire ivoirien. Ousmane Bamba, Conseiller du Président libérien Georges Weah est impliqué dans un détournement de fonds évalué à plus de 10 milliards de FCFA.

Publicité

Ce détournement a été fait au préjudice de la société ECOM co-fondé avec Réné Yédiéti, PDG de la Librairie de France. Ce dernier, véritable financier de la société naissante en donne la gestion à Ousmane Bamba en 2006. En 2017, Yédiéti qui entre temps aide encore Ousmane Bamba à monter une autre entreprise, lui demande son bilan d’activité.

Selon, Soro Do, un proche de Yédiéti, cette demande ne sera jamais honorée car Ousmane Bamba avait, en plus d’une mauvaise gestion, détourné les fonds de l’entreprise. L’expert-comptable et expert judiciaire Joseph Legblé Yobo commis par le tribunal de Première instance se heurte plusieurs fois à des manigances de la Bridge Bank Group, avant de faire des découvertes.

En 2017, l’expert découvre que Ousmane Bamba a retiré 8.927.462.000 FCFA sur les le compte de la société dans cette banque d’octobre 2010 à janvier 2016. De plus, le Conseiller de Weah a aussi retiré 1.024.600.000 FCFA à la CNCE. Enfin, le rapport d’expertise indique que « plusieurs chèques Bridge Bank Group de la société E-COM ont été faits à l’ordre de Colori’s et Société Nouvelle PC plus pour 161.000.000 de FCFA ».

Publicité 2

C’est donc au total, la somme de 10.113.062.000 FCFA que le Conseiller de Weah a soutiré des comptes de l’entreprise et qu’il n’a pu justifier devant son associé. Ce dernier porte une plainte pour y voir plus clair. Inculpé en 2017 pour détournement, Ousmane Bamba passe trois mois à la Maca. L’homme paye une caution de 100 millions et se retrouve en liberté provisoire.

Alors que l’affaire est encore en instruction, il prépare sa revanche contre son ex-associé et porte plainte contre lui, dans une autre affaire dont nous parlerons dans nos prochaines éditions.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page