Congo BrazzavilleCulture & LoisirsPeople

Sarra Messan : 4 mois après le décès de son conjoint avoue « je vivais le paradis dans l’enfer »

4 mois après le décès de son mari, Sarra Messan reprend progressivement des couleurs. Invitée d’un plateau télé dans la matinée du lundi 01 mars, elle a fait de surprenantes révélations sur sa vie de couple avec son défunt mari. La langue lourde, Sarra Messan dit avoir vécu le paradis dans un enfer avant le départ de son homme.

Publicité

Elle était l’invitée d’un plateau télé hier, en début d’après-midi. Naturellement Sarra Messan a été interrogée sur les derniers instants avec son défunt époux. Les yeux larmoyants, avec les souvenirs douloureux Sarra Messan a révélé plusieurs informations jusque-là soigneusement gardées dans un petit coin de son cœur. « Je vivais le paradis dans l’enfer » a déclaré Sarra Massan, comme pour définir l’illusion dans laquelle elle vivait sachant son mari très malade et pouvant rejoindre d’un jour à l’autre l’au-delà.

« J’ai rencontré mon mari malade, je n’ai dit à personne, même pas à ma famille qu’il était malade (…) on pouvait passer 2 mois, voire 3 mois à dormir à l’hôpital parce qu’il était malade » a-t-elle poursuivi.

D’après les explications de Sarra Messan, l’humour était un moyen pour elle et son conjoint de se divertir, tous deux ayant perdu leur boulot du fait de leur indisponibilité. Pour Sarra Messan, il était indispensable de distiller un peu de bonheur dans la vie de son conjoint avec ses différentes vidéos humoristiques.

Aujourd’hui elle se dit fière d’avoir pu réaliser le rêve de son défunt mari, celui d’ouvrir un restaurant. « C’était son projet à lui, c’est pour cela que j’ai voulu le réaliser » a confirmé Sarran Messan, avec satisfaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page