À la UneAgricultureCôte d'Ivoire
A la Une

Côte d’Ivoire/JNCC 2020 : Les solutions des experts sur la traçabilité du cacao

« La traçabilité du cacao comme outil de sécurisation de la forêt », tel a été le thème d’un panel ce vendredi 2 octobre à la Fondation Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro. Animés par les principaux acteurs de la chaîne de valeur dans le cadre des Journées nationales du cacao et du chocolat (JNCC 2020) les échanges ont permis aux experts d’exposer les différentes stratégies et mesures à adopter dans le cadre de la traçabilité du cacao, un projet qui tient à cœur le Conseil café-cacao, initiateur de la rencontre.

Lire également Côte d’Ivoire : le prix d’achat du cacao fixé à 1000 FCFA.

Publicité

Ainsi, Dr Assiri, Jean Marie Delon, Jean Yves Couloud, représentant les industriels, ont exposé aux côtés de Sawadogo Moussa, producteur et responsable de coopérative, le tout sous l’œil vigilant de Stéphane Broussard, représentant de l’Union Européenne.

Les panélistes ont tous réaffirmé l’urgente nécessité de la traçabilité du cacao dont les objectifs sont entre autres, d’assainir le secteur, en répondant aux exigences de qualité, et du renforcement de la lutte contre la fraude, le travail des enfants dans les plantations et la déforestation. La traçabilité permettra également, ont-ils dit, d’accroitre et sécuriser les revenus des producteurs.

Lire aussi Adjoumani aux producteurs de cacao: “N’écoutez pas les oiseaux de mauvaise augure”

C’est pourquoi Dr Assiri, responsable de la durabilité dans une chocolaterie, a insisté sur l’implication de tous les acteurs, allant des fournisseurs de fèves, aux producteurs. Il a ajouté la nécessité de la mise en place des mesures qui obligent les acteurs à intégrer la traçabilité dans leurs stratégies respectives sur le cacao.

Stéphane Broussard, représentant de l’UE a, quant à lui, rappelé le poids du cacao dans l’économie ivoirienne (15% du PIB), et de l’UE qui concentre 67% des exportations de cacao. Ainsi, les 27 ont initié une série d’actions en vue d’aider la Côte d’Ivoire, notamment, dans sa quête d’un cacao dépourvu de tout doute. A cet effet,il a informé des discussions actuelles au Parlement européen en vue de l’adoption d’une réglementation applicable en la matière. Toujours selon M. Broussard, l’adoption du texte est attendue en fin 2020 ou au début 2021.

Publicité 2

Hartman N’CHO, Envoyé Spécial à Yamoussoukro

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page