Education
A la Une

Côte d’Ivoire: le Canada octroie 2 milliards de Fcfa au pays pour l’éducation des jeunes filles

La Côte d’Ivoire figure toujours au nombre des régions à faible taux de scolarisation de la jeune fille qui peine encore à jouir de ses droits fondamentaux d’enfant. C’est en réponse à ce tableau pour le moins reluisant que le gouvernement canadien a lancé ce mardi 4 février son projet « pour chaque fille, une éducation” au Lycée Mamie Houphouët Faitai de Bingerville.

En collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, l’ambassade du Canada en Côte d’Ivoire et l’UNICEF Côte d’ivoire, ont lancé le nouveau projet qui vise à améliorer la vie de plus de 32 700 jeunes filles âgées de 10 à 18 ans à Abidjan ainsi que dans la région du Tonkpi.

Publicité

Selon les statistiques de l’unicef, plus d’une fille sur quatre ne va pas à l’école primaire. Au niveau de l’enseignement secondaire, seulement 25% des filles achèvent leur scolarité contre 31% chez les garçons. « Alors que l’éducation est supposée être un droit dès la naissance (…) plusieurs filles la considèrent encore comme un privilège », a décrié l’ambassadrice du Canada en Côte d’Ivoire, S.E Julie Shouldice.

Pour elle, le but du nouveau projet « pour chaque fille, une éducation » est de renverser la tendance à maximiser les chances de réussite féminine.

Côte d'Ivoire:  le Canada octroie 2 milliards de Fcfa au pays pour l’éducation des jeunes filles

« Pour chaque fille, le droit à l’éducation est un nouvel effort, une dynamique qui vient s’attaquer aux barrières sociales économiques et structurelles de l’éducation, la formation et l’employabilité des filles », a soutenu le représentant de l’Unicef en Côte d’ Ivoire, M. Marc Vincent.

Sur 24 mois, ce projet consistera à mobiliser les leaders communautaires et religieux ainsi que les groupements de femmes autour d’un mécanisme d’alerte précoce pour assurer le maintien des filles à l’école. De même, une opération de distribution de kits scolaires aux filles de certaines écoles secondaires pour réduire le coût de l’éducation pour les familles pauvres est prévue.

En raison de ses ambitions pour le développement du pays, le ministère ivoirien de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, élabore chaque année, des programmes et projets éducatifs pour rattraper les tendances émergentes mondiales. Ainsi, une cellule crée en son sein depuis quelque temps milite pour l’égalité et l’équité entre les sexes, selon l’adresse du directeur de cabinet dudit ministère, M. Kabran Assoumou.

Publicité 2


Côte d'Ivoire:  le Canada octroie 2 milliards de Fcfa au pays pour l’éducation des jeunes filles

« Pour que notre pays réussisse le pari du développement, il ne faut pas qu’il soit unijambiste, supporté que par un genre. Il faut l’apport et l’implication de tous, filles et fils pour bâtir l’avenir », a-t-il déclaré.

Au menu de la cérémonie, des témoignages de femmes ayant bravé les difficultés de tous ordres ainsi qu’une prestation artistique ont ouvert le sillon du nouvel “espoir” pour les jeunes filles du pays ivoirien.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer