À la UneCôte d'IvoireSécurité

Côte d’Ivoire/ Le MI 24 de l’armée frappé par… la foudre: les révélations du gouvernement

Le gouvernement ivoirien vient de donner sa position sur les raisons de la chute de l’hélicoptère de l’armée qui s’est écrasé dans la nuit du 9 au 10 septembre 2021, dans le nord de la Côte d’Ivoire.

Publicité

Une dizaine de jours après le crash du MI24 de l’armée ivoirienne à Togolokaye dans la région de Bouna, le gouvernement ivoirien donne sa version. Par la voie du porte-parole du gouvernement, le ministre Amadou Coulibaly, l’on apprend que l’appareil qui effectuait une mission de reconnaissance a été victime des aléas de la nature.

« Les premières conclusions de l’enquête diligentée au lendemain de ce crash d’un hélicoptère de l’armée ivoirienne, indique qu’il serait survenu à la suite de conditions météorologiques défavorables », a déclaré le ministre Amadou Coulibaly. Dans les explications qu’il donne, il argue que l’hélicoptère « a pu être frappé par la foudre ». Mais, l’exploitation des deux boites noires, dont une est encore en cours de recherche, devrait mieux expliquer les causes de cet accident.

LIRE AUSSI: https://www.afrikmag.com/cote-divoire-un-helicoptere-mi24-de-larmee-ivoirienne-disparait-lors-dune-mission-dans-le-fief-de-guillaume-soro/

Selon le porte-parole du gouvernement, les recherches ont permis de retrouver les dépouilles de « 3 instructeurs » étrangers et « 2 opérateurs ivoiriens ». Si les ivoiriens recevront un hommage militaire le vendredi prochain à l’Etat-Major des armées, les instructeurs seront honorés à la base aérienne d’Abidjan, avant le transfèrement de leurs dépouilles dans leur pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page