À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire : les Pro-Soro et Pro-Blé Goudé déterrent la hache de guerre

Depuis le 5 octobre 2020, les partisans de Guillaume Soro et ceux de Charles Blé Goudé s’empoignent au point de mettre en péril la cohésion fragile de l’opposition, au moment où l’unité d’action tant souhaitée contre Ouattara peine à se concrétiser.

C’est la levée de boucliers entre des partisans de Guillaume Soro et ceux proches du Ministre Charles Blé Goudé. Une véritable foire aux attaques qui vire aux injures et autres présumées révélations. La cause de cette guéguerre est partie de la dernière sortie du président du COJEP le samedi 3 octobre.

Publicité

Selon les partisans de Soro cornaqués par son Conseiller spécial, Franklin Nyamsi, Souley de Paris etc, une partie du discours de Blé Goudé, dans laquelle ce dernier dénonçait les alliances de circonstance quand “on a pas eu la bonne part de la viande” vise le camp Soro. Les affidés de Soro ne sont pas aussi d’accord avec le fait que Blé Goudé ait fait allusion au fait que ceux qui ont appelé à voter la Constitution en 2016, la reprouvent aujourd’hui.

Dès lors, il s’ en est suivi un tir groupé des cyberactivistes de Soro qui comme s’ils s’étaient passés le mot ont tour à tour accusé Blé Goudé de vouloir faire le jeu de Ouattara. Pire, ils avancent que ce dernier aurait reçu 10000 dollars par mois ou 20000 dollars pour d’autres, de la part du Premier Ministre Hamed Bakayoko.

S’ils n’ont apporté aucune preuve tangible au soutien de leurs allégations, les pro-Soro ont indiqué avoir reçu des informations de leurs “amis GOR ” ( Gbagbo ou rien, dont une frange est en délicatesse avec Blé Goudé ).

Face à cette attaque en règle, qui marque une ligne de fracture entre les deux ex-leaders de la FESCI, les hommes de Blé Goudé ont promis de répondre. Déja, les responsables du Cojep Europe que sont Herman Zadjé, Erick Guy Tchié et Ozoukou Boga Ernest sont entrés en scène.

Unanimement, ils ont expliqué que Blé Goudé n’a aucune leçon à recevoir de Soro et ses partisans. Pour Herman Zadjé, les partisans du président de GPS ( Générations et Peuples Solidaires) doivent savoir que leur “mentor Soro a les mains souillées du sang des Ivoiriens “.

Publicité 2

Pour Ozoukou qui entend répondre aujourd’hui à 16H dans une vidéo, ce sera l’occasion ” de se respecter une bonne fois pour toutes “. Sur les questions d’argent, Erick Guy Tchié a martelé que les partisans de Soro vivent avec les ” 1000 milliards volés à la BCEAO”, en référence au casse des agences de la Banque centrale ouest africaine dans les zones rebelles en 2003.

Cette guerre fratricide tombe au plus mauvais moment pour l’opposition. En effet, le 10 octobre, elle prévoit un grand rassemblement pour accentuer la pression sur le régime Ouattara relativement aux élections d’octobre 2020. Vu le retour progressif des dissensions et vieilles haines au sein de l’opposition, le RHDP peut se frotter les mains.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page