Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: L’opposition va manifester pour une reforme de la commission électorale

Cette semaine, le gouvernement Ivoirien avait déclaré par le ministre de la justice et des droits de l’homme que la demande de reforme de la commission électorale indépendante ne se justifie pas. L’opposition persiste pourtant. Elle organise un grand mouvement de protestation ce samedi 17 mars dans la commune de Yopougon.

La scène politique ivoirienne est marquée en ce moment par un bras de fer entre le gouvernement et l’opposition concernant une reforme de la commission électorale indépendante (CEI) dirigée par Youssouf Bakayoko.

Le Premier Ministre Gon Coulibaly s’est prononcé sur la question lors d’une conférence de presse à la primature. Il a estimé que « la CEI actuelle est issue d’un consensus politique » et que « tous les partis politiques de Côte d’Ivoire ont été consultés ». Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a également fait une déclaration dans laquelle il a affirmé : « La reforme de la CEI ne se justifie guère. »

Campant sur sa position, l’opposition a annoncé le mercredi 14 mars 2018, un grand mouvement de protestation pour contraindre le pouvoir à cette reforme. Quelques cadres de la tendance FPI de Sangaré Aboudramane, accompagné de Danièle Boni Claverie, Anaky Kobenan ont appelé tous leurs militants et sympathisants à se mobiliser dès 9h à la place CP1 de Yopougon, ce samedi 17 mars, pour dire « non » à un « passage en force du président Alassane Ouattara ».

« Le Fpi, signataire des actes fondateurs de la Plate-forme EDS, s’associe pleinement à ce mot d’ordre, ainsi qu’à tous ceux qui suivront pour exiger du pouvoir les conditions d’élections justes, transparentes et démocratiques en Côte d’Ivoire », indique le communiqué.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page