Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire: Un individu abat froidement un gendarme

La gendarmerie nationale de Côte d’ivoire est à nouveau plongée dans le malheur. D’après nos confrères de koaci, elle vient de perdre l’un de ses éléments après avoir enregistré il y a quelques jours, le décès de Niamouin et Kossou, tous deux des éléments de la gendarmerie nationale.

Une autre scène meurtrière qui vient une fois de plus susciter des interrogations sur les conditions de sécurité et la question de la loi sur le permis du port d’arme en Côte d’ivoire.

Cette nouvelle tuerie amène les populations ivoiriennes à se demander si les hommes sont-ils devenus des animaux dont la vie n’a pas une véritable importance? Comment peut-on en l’espace de quelques jours perdre autant de gendarmes qui ont pour rôle d’assurer la sécurité des citoyens?

Notre source indique que Louis Ikouma, la victime, était en patrouille avec ses collègues, et a été tué dans la nuit du lundi dernier par balles dans le village de Serigbagan, localité située à plus d’une trentaine de kilomètres de Meagui au sud-ouest du pays.

A en croire les témoignages, le meurtrier qui se ferait appeler Nacrouba Djoubé savait que sa cible était un gendarme, mais cela ne l’a pas empêché d’ouvrir le feu sur ce dernier, avec une kalachnikov qu’il avait en sa possession. Pour l’heure, nous n’avons aucune autre information, sur le sort réservé à l’assassin.

Ce que l’on peut dire pour le moment, c’est que quatre éléments de la gendarmerie sont passés de vie à trépas dans le pays en moins d’une dizaine de jours.

Pour l’heure, les autorités compétentes ne se sont pas encore prononcées sur cette affaire. Nous osons croire que les dispositions seront prises pour ne plus revivre de telles exactions.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page