Côte d’Ivoire/Médias : Les directeurs de publication face à un défi

0

Les directeurs de publication de Côte d’Ivoire se sont retrouvés les 17 et 18 février dernier autour d’un séminaire. Cette rencontre, sous forme de formation, s’est tenue autour du thème : « Les Directeurs de publication face au défi de la paix en Côte d’Ivoire ».

L’objectif principal de ce séminaire était l’éveil de la conscience professionnelle des Directeurs de publication. Cela, pour un journalisme au service de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire.

Les différents thèmes ont été débattus par le père Boni Boni Martial. Il est membre de la conférence épiscopale de Côte d’Ivoire et par ailleurs, Commissaire à la Commission Electorale Indépendante (CEI).

La responsabilité des directeurs de publication

Selon Boni Boni Martial, les défis actuels de la Côte d’Ivoire se résument en quatre points. Il parle d’abord de la réconciliation et la cohésion sociale et des conflits fonciers et communautaire. Ensuite, il évoque le phénomène des enfants en conflit avec la loi, les élections locales en 2018 et la présidentielle en 2020.

Publicité

Pour lui, la société ivoirienne a un regard négatif sur sa presse. Une presse partisane, selon elle, mais aussi propagandiste au service d’intérêts politiques. Ce regard, a-t-il dit, rend la tâche des Directeurs de Publication ardue.

Aussi, a-t-il interpellé les Directeurs de publication sur leur responsabilité en tant que tour de contrôle des rédactions.

Par ailleurs, pour un journalisme au service de la paix, le professionnalisme, la formation et la liberté vis-à-vis des pressions économiques doivent être de mise.

Le père Boni invite donc les Directeurs de publication à veiller au respect de l’éthique et de la déontologie de la profession. Il a surtout insisté sur la notion d’indépendance des journalistes qui, selon lui, doit être une quête permanente.

Ont participé à ce séminaire, plus de 30 directeurs de publication représentant différents médias de la place. Les travaux se sont déroulés en trois séquences essentielles.

L’un d’entre eux interrogé par Afrikmag s’est dit satisfait:

” Nous sommes vraiment heureux, on a beaucoup appris aujourd’hui et celà nous aidera dans l’exercice de nos fonctions” a lâché un directeur de publication de la presse écrite.

La cérémonie d’ouverture a enregistré la participation d’un parterre de personnalités parmi lesquelles le représentant du haut patron Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, le parrain Sidiki Boubacar représentant résident du Réseau des chambres des experts européens département Afrique de l’Ouest (RCEEDAO), le sous-préfet de Grand Bassam, le représentant du maire de Grand Bassam, le président du Conseil national de la presse.

Crédit photo : news.abidjan.net

Publicité


Emeraude ASSAH

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X