Côte d’Ivoire/Reforme CEI : Un gros challenge pour le premier ministre

0

La Côte d’Ivoire fera face à un nouveau changement important de son climat politique. A quelques mois de la présidentielle de 2020, le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly entame, à partir de ce lundi 21 janvier 2019, les consultations en vue de parvenir à la mise en place d’une nouvelle Commission Électorale Indépendante (CEI).

Cette CEI nouvelle portera sur ses épaules l’organisation et la transparence des élections présidentielles de 2020. Gros challenge pour Amadou Gon et très gros défi pour ce nouvel organe qui prendra forme.

Publicité

A l’heure actuelle, aucune formation politique issue de l’opposition ne veut entendre parler de Youssouf Bakayoko, président de la Commission.

Même son parti natal le PDCI l’a officiellement rejeté. Tous le tiennent responsable de l’échec du parti lors des élections municipales et locales de 2018.

Le chef du gouvernement ivoirien et ses intermédiaires devront œuvrer à trouver le candidat ‘’parfait’’ afin d’éviter toute suspicion de fraude quant aux échéances présidentielles à venir.

Tous les discours prônent la paix, l’amour, l’union etc… mais tous les actes démontrent le contraire. A un an de l’émergence de la Côte d’Ivoire, tous les partis politiques sont à mal.

Si dans certains cas certains dirigeants luttent toujours la place du leadership, d’autres essaient de tirer l’épingle du jeu.

Selon plusieurs analystes, 2020 sera comme un jeu d’échecs et la tâche imputée au premier ministre Amadou Gon est tel un couteau à double tranchant. L’avenir de la Côte d’Ivoire se jouera à partir de ce processus et aucune erreur ne sera tolérée.

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Google CI

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X