Coup d’État au Gabon ? Des militaires s’emparent de la radio nationale, des tirs entendus (vidéo)

0

Alors que le président gabonais Ali Bongo est hospitalisé au Maroc, des militaires ont annoncé ce lundi matin l’instauration d’un “Conseil national de restauration”.

Pour exprimer leur mécontentement à l’égard du président Ali Bongo, actuellement en traitement au Maroc, des militaires gabonais se sont emparés de la radio nationale dans une tentative apparente de coup d’Etat.

Ils ont lu un communiqué affirmant avoir été déçus par le message d’Ali Bongo adressé à la Nation le 31 décembre

Publicité

Le discours d’Ali Bongo a « renforcé les doutes quant à la capacité du président à assumer les lourdes charges liées à la fonction de président de la République », a déclaré le lieutenant Kelly Ondo Obiang, chef du Mouvement patriotique des Forces de défense et de sécurité du Gabon, autoproclamé.

Ces militaires annoncent qu’ils vont mettre en place dans quelques heures un « Conseil national de la restauration ».

Le communiqué a été diffusé vers 4 h 30, heure locale (5 h 30 GMT).

Le mouvement “demande à tous les jeunes des forces de défense et de sécurité et à toute la jeunesse gabonaise de se joindre à nous”, a déclaré le militaire en annonçant la mise en place de ce “Conseil national de restauration”. “Nous ne pouvons abandonner la patrie”, a-t-il déclaré en jugeant les institutions “illégitimes et illégales”.

Il a souligné que “le jour tant attendu est arrivé où l’armée a décidé de se mettre aux côtés de son peuple afin de sauver le Gabon du chaos”. “Si vous êtes en train de manger, arrêtez. Si vous êtes en train de prendre un verre, arrêtez. Si vous dormez, réveillez-vous. Réveillez vos voisins (…), levez vous comme un seul homme et prenez le contrôle de la rue”, a encore déclaré le militaire à la radio, appelant à occuper les édifices publics et aéroports dans tout le pays.

Une source proche du gouvernement a déclaré qu’il y avait eu des coups de feu autour de la Radio Télévision Gabonaise (RTG).

Un porte-parole de la présidence a confié à Reuters qu’il ferait bientôt une déclaration.

Ali Bongo, 59 ans, a été hospitalisé en octobre en Arabie saoudite après avoir subi un AVC. Il est au Maroc depuis novembre pour poursuivre son traitement.

Dans son discours de Nouvel An, M. Bongo a reconnu qu’il avait des problèmes de santé, mais il a rassuré les Gabonais qu’il se rétablissait.

La famille Bongo dirige le pays producteur de pétrole depuis près d’un demi-siècle. Ali Bongo est président depuis qu’il a succédé à son père, Omar Bongo, décédé en 2009. Sa réélection en 2016 a été entachée d’accusations de fraude et de protestations violentes.

Crédit photo : bloombergquint

Coup d’État au Gabon ? Des militaires s'emparent de la radio nationale, des tirs entendus (vidéo)

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport.
paulegaelle@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
0
0
#####: US
X