CamerounCoronavirus
A la Une

Covid-19/Cameroun : la distribution de dons de la fondation Eto’o a failli tourner au drame

Le 19 avril dernier, les membres de la fondation de Samuel Eto’o ont parcouru les quartiers de Douala pour faire des dons aux populations dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Toutefois ces derniers ont croisé le chemin de plusieurs garnements qui ont provoqué une violente bagarre à Makepe Missokè.

Il faut dire que Samuel Eto’o a décidé d’apporter son aide aux couches défavorisées des quartiers pauvres de la capitale politique. Plusieurs denrées alimentaires ont été offertes à quelques ménages à Douala.

Publicité

Après avoir visité les quartiers New-Bell, Makeya, Banga Mbongo, la caravane s’est ensuite dirigée au quartier Makèpè Missokè où certains événements malencontreux se sont déroulés.

Alors que certaines langues annonçaient qu’il y a eu des affrontements et des échanges de coups ayant conduit à la mort d’une personne, cette information a été balayée du revers de la main. En effet, selon les témoignages, aucune personne n’a trouvé la mort. La seule victime des affrontements c’est une seule dame qui était dans un état critique. Elle a été transportée à l’hôpital.

« Voici la bonne information. Il n’y a pas eu de morts . Des badauds du quartier ont agressé les personnes qui distribuaient les denrées alimentaires . Ces hors-la-loi  ont profité pour arracher certains bijoux, portables etc. Aucun décès,  enregistré mais un blessé grave », indique notre source.

« C’est la triste réalité des quartiers difficiles . Où même lors des veillées funèbres on se bagarre pour le pain saucisson du deuil.», poursuit-elle.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page