Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: une dame poignardée. Elle laisse un nom avant de mourir…

Un crime a eu lieu jeudi dernier, dans le quartier “cité des arts”, dans la commune de Cocody. Une femme, 60 ans environ, a été découverte dans une mare de sang. Personne ne sait dans quelle circonstance, le crime s’est déroulé. Mais, curieusement, un jeune homme qui a été suspecté, a pris la poudre d’escampette.

Selon les voisins, la victime est une femme sans histoire. Calme et très ouverte, elle avait travaillé dans l’ex compagnie Air Afrique, avant d’être admise à la retraite.

Publicité

Ce jeudi là, “alors que rien ne laissait présager un drame, elle est découverte ensanglantée à son domicile, poussant un dernier souffle “, écrivent nos confrères de Koaci. Selon ce site, la victime était lardée de plaies, l’appartement inondé de sang. Les conditions dans lesquelles la victime a été découverte, laisse croire qu’elle a été tuée avec une grande violence. “Elle était allongée sur le dos, et éviscérée, visiblement par une arme blanche”, rapporte notre source.

La dame a été découverte un peu plus tard, aux environs de 10 h, mais elle n’avait pas encore rendu l’âme, selon les témoignages d’un habitant du quartier. Avant de pousser son dernier soupir, Yvette, selon les dires, a soufflé  un nom. Mais, quel est ce nom? Est-ce celui qui a arraché la sexagénaire à l’affection des siens? Quel est ce nom que la victime a soufflé avant de mourir? En tout cas, les révélations qui seront faites par un témoin interrogé, pourront aider la police à mener une enquête claire et rapide.

Selon les agents de la police présents sur les lieux, la vieille dame connaissait probablement, son agresseur, avant de rassurer que, “toutes les pistes seront étudiées dans cette affaire “. Un riverain confiait que, de nombreux enquêteurs étaient dépêchés sur les lieux, pour fouiller minutieusement, la scène du crime, en milieu de journée, sur un rayon d’au moins 50 mètres.

“L’individu cité par ailleurs, dans cette histoire, est annoncé en fuite. Ce qui fait penser qu’il serait véritablement impliqué dans le meurtre de la dame. Outre le premier témoin, la police disposerait d’un autre. La victime vivait dans un pavillon isolé. De chaque côté, les maisons mitoyennes sont vides tous les matins, désertées par leurs propriétaires, partis au boulot“, renseigne notre source.

Publicité 2


Rappelons que, c’est un crime qui rappelle ceux commis dans les quartiers de Koumassi, et Plateau Dokui, dans les mois de mars, et avril derniers. Un crime qui, il faut le rappeler, ne sera pas oublié de sitôt, par les habitants de la “cité des arts” à Cocody.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer