À la UnePolitiqueUSA
A la Une

Derrière la bataille politique pour la présidentielle/ Les chiffres incroyables de la « guerre religieuse » entre Pro-Trump et Pro-Biden

C’est l’institut de sondage AP VoteCast qui donne des chiffres intéressants sur les dessous religieux de l’élection présidentielle aux Etats-Unis. Les différentes religions cohabitant au pays de l’Oncle Sam ont choisi chacune un camp. Au final, et si la Cour Suprême devait valider les chiffres en faveur des démocrates, on retiendra que l’Eglise catholique serait parvenue à placer un des siens, 57 ans après le décès tragique du premier président catholique, John Kennedy.

L’enquête a été menée auprès de 106 240 électeurs pendant 8 jours, en anglais et en espagnol. Elle a été réalisée par la firme NORC à l’Université de Chicago pour le compte de Fox News, de NPR, de PBS NewsHour, d’Univision News, du USA Today Network, du Wall Street Journal et de l’Associated Press. La marge d’erreur étant d’environ 0,4 point de pourcentage indique Elana Schor et David Crary, de The Associated Press.

Selon l’enquête, lors de la présidentielle du 3 novembre 2020 aux Etats-Unis, Donald Trump a reçu « l’appui d’environ huit électeurs évangéliques blancs sur dix, mais les électeurs catholiques se sont partagés presque également entre lui et son rival démocrate Joe Biden. »

Trump a été par exemple crédité de 71 % de vote chez des électeurs de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours : 24 % sont allés vers Joe Biden.

Les évangéliques constituent le courant religieux le plus important des États-Unis. Il regroupe 80 millions d’Américains, environ 25 % de la population, et continue de croître aux dépens des catholiques en particulier. En 2016, 81 % d’entre eux ont voté pour Donald Trump.

Concernant la religion catholique, le sondage AP VoteCast indique que 50 % des catholiques ont voté pour Trump et 49 % Biden. L’Église catholique aux États-Unis compte environ 70 millions de fidèles, soit environ 22 % de la population américaine et le sondage montre bien que l’électorat catholique était clairement divisé. Surtout au plan socioculturel.

En effet, ce sont 57 % des catholiques blancs qui ont appuyé M. Trump et 42 % M. Biden, affirme le sondage VoteCast. En 2016, Trump avait fait plus fort à ce niveau puisqu’il avait rallié 64 % des catholiques blancs, contre 31 % pour Hillary Clinton, selon une analyse du Pew Research Center.

L’un des talons d’Achille de l’électorat catholique de Trump aura été le vote des migrants, surtout les Latinos, cible privilégiée du locataire de la Maison Blanche. Ainsi parmi les catholiques latinos, VoteCast montre que 67 % ont appuyé Joe Biden et 32 % seulement sont allés vers Trump.

Quant aux électeurs juifs qui représentaient 3 % de l’électorat en 2020, 68 % d’entre eux se sont rangés du côté de Joe Biden. Seulement 31 % ont voté Trump.


Autre cible de Donald Trump, les électeurs musulmans ont voté pour M. Biden à 64%. 35 % ont suivi Trump.

Enfin, l’étude indique que « parmi les électeurs sans affiliation religieuse, 72 % ont choisi M. Biden et 26 % M. Trump », et « plusieurs autres pans de l’électorat religieux sont allés à M. Biden, en respect avec leurs préférences traditionnelles pour les démocrates ».

Une véritable bataille religieuse a eu lieu derrière la bataille politique et montre une Amérique des religions encore clivante entre Démocrates et Républicains. Si la Cour Suprême confirme l’avance de Biden, il mettra fin à 57 ans de disette. Depuis la mort brutale de John Kennedy le 22 novembre 1963, aucun catholique n’a été porté à la Maison Blanche.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page