À la UneCôte d'IvoireSécurité

A 48 H des manifestations de l’opposition/ La Police saisit des armes de guerre à Bouaké

La Police ivoirienne dit avoir appréhendé un individu qui voyageait avec des armes de guerre, le 7 novembre dans la ville de Bouaké. Cette saisie faite à quelques jours de manifestations projetées par l’opposition est des plus curieuses.

Où pouvait bien se diriger le nommé T.A, âgé de 27 ans, avec deux kalachnikov aux chargeurs bien garnis en pleine journée ? C’est l’enquête policière qui pourra en dire plus. C’est un coup de filet de la Police des Drogues et des stupéfiants qui a permis l’arrestation de ce voyageur bien particulier.

Publicité

Selon la Police, c’est le samedi 07 Novembre 2020, « qu’une équipe de la Police des Stupéfiants et des Drogues a saisi 02 armes de guerre de type Kalachnikovs » .

A en croire le récit policier, l’individu qui détenait les kalachnikov avait aussi des chargeurs « garnis de 49 munitions » . Cet amoureux des armes à feu avait aussi en sa possession 1 pistolet artisanal.

Son interpellation s’est passée au Corridor nord de Bouaké en partance pour Katiola dans un véhicule de transport en commun, dont il était le conducteur. Il est d’après la police domicilié au quartier Dar Es Salam de Bouaké. Une zone hautement criminogène qui a hébergé de nombreux ex-combattants de la rébellion du 19 septembre 2002.

A quelques heures de manifestations éclatées de l’opposition à Ouattara, cette saisie d’armes de guerre pourrait faire jaser. Au moment où le pouvoir en place accuse l’opposition de « sédition et d’attentat contre l’autorité de l’Etat ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page