Divers

Turquie: deux Nigérians interpellés à l’aéroport d’Istanbul… découvrez ce qu’ils avaient dans leur estomac

Ces deux ressortissants nigérians ont été arrêtés, vendredi 11 Novembre, à l’aéroport d’Istanbul. Leurs identités n’ont pas révélées par la police turque des frontières. Les deux hommes avaient en leur possession près de 3 Kg de Cocaïne soigneusement dissimulés dans des préservatifs.

Ces deux trafiquants âgés respectivement de 22 et 47 ans avaient avalé chacun un nombre important de capotes de cocaïnes logées dans l’estomac.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ils pensaient pouvoir passer aussi facilement à l’aéroport d’Istanbul sans que les appareils de surveillance ne puissent détecter les capotes de cette poudre blanche enfouies dans leur estomac. N’eût été la vigilance de la police Turque et surtout de la qualité des appareils, permettant de détecter divers stupéfiants, ils auraient pu passer.

Ce gros coup de filet est donc une mise en garde pour les réseaux d’expansion de la drogue, qui cherchent par tous les moyens à la faire circuler dans plusieurs pays à travers le monde.

Selon l’agence de presse turque Dogan, les policiers de la brigade chargée de la lutte contre le trafic de stupéfiant n’ayant rien trouvé lors de la fouille initiale, ont décidé d’accompagner les deux hommes à l’hôpital pour les soumettre à une radiographie et c’est là qu’ils ont découvert, de la drogue dans leur estomac.

L’un d’eux avait avalé 1,290 kg de cocaïne et le second, 700 grammes d’héroïne, selon Dogan. Tous enfouis minutieusement dans des préservatifs insérés dans leur tube digestif. Visiblement, ces trafiquants ne manquent pas d’imagination. Pour faire écouler leur “marchandise”, ils sont prêts à mettre même leur propre vie en danger en avalant en quantité importante un aussi dangereux produit.

Plus de peur que de mal. Aux dernières nouvelles, les différentes capotes de cocaïnes ont été extraites des tubes digestifs de l’estomac de chacun des nigérians. Ils méditent actuellement sur leur sort dans les locaux de la police des frontières en attendant qu’ils soient transférés au tribunal d’Istanbul pour être jugés.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Related Articles

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button