Côte d'IvoireCulture & Loisirs

Douk Saga : 14 ans après sa mort, l’artiste reste dans la mémoire des mélomanes

12 octobre 2006- 12 octobre 2020, cela fait maintenant 14 ans que Douk Saga, l’artiste du Coupé décalé a quitté le monde des mortels. Malgré sa mort précoce, cette icône de la musique ivoirienne est restée comme de l’encre indélébile dans le cœur de tous les amoureux de ce genre musical.

De son vrai nom Stéphane Hamidou Doukouré, plus connu sous le pseudonyme de Douk Saga, a été le créateur du Coupé décalé, genre musical qui a vu le jour en plein cœur de la crise de 2002.

Publicité

Ce genre musical a d’abord été implanté en Côte d’Ivoire avant d’être promulgué partout dans le monde entier grâce à des jeunes talents ivoiriens. Surnommé “Président”, Doug Saga était l’un des pionniers de cette musique qui a fait trémousser bon nombre d’ivoiriens pendant la rébellion.

Le Coupé-décalé né avec le travaillement ( distribution de billets de banque) sur le Disc-Jocket (DJ) a fait son bonhomme de chemin après la disparation, en 2006 de Doug Saga.

Dans les débuts, c’est en Europe que Douk Saka ainsi que ses nombreux amis qui aimaient marquer leur présence partout où ils se trouvaient ont donné vie à ce style musical atypique. Parmi ses amis, l’on peut énumérer les noms suivants : Lino Versace, Molare, Lionel Patasse, Andy Cacharel, Chacoole, Boro Sangui, Kuyo Junior, Solo Béton et bien d’autres noms.

Toujours dans les milieux luxueux, ces jeunes faisaient danser à cœur joie les mélomanes ivoiriens et d’ailleurs, malgré les difficultés que traversait le pays.

Titulaire d’un diplôme en informatique, Douk Saga était un amoureux du luxe et la vie. Lors de ses soirées indescriptibles, il était toujours paré de bijoux, de vêtements de luxe, avec les voitures de luxe et toujours en compagnie de belles nanas, il s’offrait une vie à l’Américaine.

Publicité 2

Pendant sa carrière musicale, Douk Saga a mis sur le marché un album intitulé, Héros national (2005) et plusieurs featuring parmi lesquels l’on peut citer : Proclamation (2005), Ballon d’or (2006), Douk Saga en fête (2005). Mort il y’a 14 ans, aujourdhui l’homme a laissé derrière lui un héritage impérissable qui fait de lui le maître de la Sagacité et du coupé-décalé.

Rappelons que Douk Saga, est mort à l’âge de 32 ans au Burkina Faso, des suites d’une maladie pulmonaire. Mais certaines rumeurs, ont fait croire qu’il est mort du VIH SIDA. Malgré sa mort, le père de la Sagacité est toujours encré dans le cœur des mélomanes ivoiriens.

Beugré

Salut chers lecteurs, je me prénomme Médéric , Rédacteur en Chef Adjoint chez AfrikMag.com Je suis passionné de journalisme, de la littérature et tout ce qui touche à la communication. Retrouverez nos articles sur le site www.afrikmag.com, l'un des meilleurs médias africains. mederic.beugre@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page