USA
A la Une

États-Unis: la surprenante décision de Trump concernant la délivrance des visas de travail pour les migrants

La Maison Blanche a prolongé le gel de la délivrance des « cartes vertes » pour les nouveaux immigrants et a suspendu tous les types des visas de travail pour les étrangers, y compris les H-1B et H-4 jusqu’à la fin de l’année 2020 afin de protéger les emplois des citoyens américains perdus en raison de la pandémie.

Donald Trump avait initialement suspendu la délivrance des visas pour trois mois, il a décidé de prolonger jusqu’à la fin de l’année.

Publicité

« Nous avons le devoir moral de créer un système d’immigration qui protège la vie et les emplois de nos citoyens », a déclaré M. Trump dans un communiqué.

« L’entrée de travailleurs supplémentaires par le biais des programmes de visas de non-immigrants H-1B, H-2B, J, et L, présente donc une menace significative pour les opportunités d’emploi des Américains touchés par les retombées économiques causées par le coronavirus » a-t-il ajouté.

Selon la Maison Blanche, la suspension des visas n’affectera pas ceux qui sont déjà aux Etats-Unis avec les visas, tandis que la formation pratique optionnelle (OPT) à laquelle la plupart des étudiants étrangers sont éligibles après avoir obtenu leur diplôme aux Etats-Unis reste également inchangée.

Le nouveau décret sur l’immigration signé par Trump suspend également les visas L1 (pour les transferts intra-entreprises) et J1 utilisés par les médecins et les chercheurs pour entrer dans le pays, mais des exceptions existent pour ceux qui sont déjà aux États-Unis à l’heure actuelle.

Selon un haut fonctionnaire de l’administration, ces mesures seraient temporaires et permettraient d’ouvrir environ 525 000 emplois pour les travailleurs américains.

Donald Trump a également donné des instructions pour une réforme plus large du régime de visa H-IB qui remplacera le système actuel de loterie par un système basé sur le mérite qui favorisera ceux qui se voient offrir les salaires les plus élevés et visera les médecins, les avocats, les universitaires et les personnes hautement qualifiées.

Publicité 2

Le dirigeant américain a déclaré qu’entre février et avril 2020, plus de 20 millions de travailleurs américains ont perdu leur emploi dans des industries clés.

Crédit photo : metrous

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer