À la UneFootball

Euro 2020: Lloris explique pourquoi les Bleus n’ont pas posé le genou à terre

Contrairement à ce qu’avait annoncé Hugo Lloris la veille du match, les Bleus n’ont pas posé le genou à terre avant le coup d’envoi de leur match face à l’Allemagne. Le capitaine tricolore s’en est expliqué.

Les Bleus ont remporté leur rencontre contre la Mannschaft, 1 à 0 et Paul Pogba, magistral, a été auréolé du titre de meilleur joueur du match. « On a eu l’ensemble des joueurs à leur meilleur niveau. C’est le football, c’est l’efficacité. Efficacité défensive, efficacité offensive. Quand vous ne prenez pas de but, il en suffit d’un pour gagner », a déclaré le sélectionneur de l’équipe de France au micro de RMC.

Publicité

Si les images de liesse resteront en tête pour cette belle entrée en matière, la fête avait été malheureusement troublée avant le coup d’envoi. Dans la journée, Hugo Lloris avait annoncé en conférence de presse que les Bleus poseraient un genou à terre en signe de protestation contre les violences racistes – comme ils l’avaient déjà fait lors d’un match de préparation. « Apparemment c’est prévu, donc c’est oui», n’en avait-il pas moins confié.

Comme avant le match amical face au pays de Galles, à Nice, les Bleus avaient bien l’intention de poser un genou à terre avant le coup d’envoi de leur rencontre face à l’Allemagne mais ça a été le cas. Les Bleus se sont finalement ravisés et Hugo Lloris s’en est expliqué à l’issue de la rencontre. « Le genou par terre, c’était une décision collective. On part du principe que si on doit le faire, toutes les nations doivent le faire avec l’appui de l’UEFA, a ainsi confié le capitaine tricolore, au micro de RMC. C’est le cas en Premier League, où le mouvement a été ensemble et solidaire. Sur cette compétition, c’est moins le cas ».

Publicité 2

« Cela ne veut pas dire qu’on ne soutient pas la cause, on ne veut surtout pas de racisme dans notre sport et dans la société, a poursuivi le portier tricolore. On voit plus les joueurs britanniques le faire car c’est dans la lancée de leur championnat. Il n’y a pas de débat, on est tous ensemble dans la décision ».

Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page