À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Coup de tonnerre/ Gbagbo zappe le siège du FPI et se fera accueillir chez Nady Bamba

Laurent Gbagbo sera à Abidjan dans l’après-midi du jeudi 17 juin 2021, à moins d’un dernier retournement de situation. On en sait un peut plus sur le trajet qu’il empruntera après le pavillon présidentiel. L’ex-président ivoirien a donné rendez-vous à ses partisans à Cocody Attoban, pendant que les responsables mettaient les bouchées doubles pour embellir le siège du FPI à la Riviera.

Laurent Gbagbo vient de faire un pied de nez aux responsables de son parti qui ont envahi le siège de son parti à Riviera. Ce 16 juin, des travaux étaient en cours dans les locaux annexes de ce siège. Des splits étaient en train d’être installés et quelques militants s’arrachaient les tricots et gadgets à l’effigie de Laurent Gbagb0. Pour ceux qui pensaient que l’ex-président serait reçu en ces lieux, c’est déjà peine perdu.

Publicité

Dans l’après-midi du 16 juin, Assoa Adou, le Secrétaire Général du FPI, proche de Gbagbo a distillé un communiqué dans la presse. Ce communiqué « invite les membres de la Direction du Parti à  se rendre à l’ancien QG de campagne, sis à  Attoban, le jeudi 17 juin 2021 dès 13h pour y accueillir le président Laurent Gbagbo, Président du Parti. Mise en place terminée à 14h30« . Mais pourquoi Gbagbo est accueilli dans l’ancien QG de campagne et non au siège flambant neuf du parti ? Motus et bouche cousue.

Le Secrétaire Général du FPI qui dit « pourvoir compter sur la compréhension et l’esprit militant de chacun« , ne donne aucune explication. Et cette absence de transparence laisse lieu à toutes les supputations. En effet, l’ancien QG de campagne où Gbagbo sera accueilli revêt un symbole. Cette résidence est une propriété de sa compagne bruxelloise Bamba Nadiani. A-t-elle exigé et obtenu que son compagnon soit accueilli en ce lieu ? On sait cependant qu’elle a des atomes crochus avec Assoa Adou, placé au Secrétariat Général pour contrer l’influence de Simone Gbagbo.

Publicité 2

En mars 2016, elle avait déjà introduit une action en justice pour chasser Affi Nguessan de cette résidence qui servait de siège au FPI à l’époque

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page