MondePolitique

Facebook autorisera bientôt la publication d’images choquantes sous certaines conditions

Facebook change de politique pour ce qui est de la publication de certaines images jugées “choquantes”. Un revirement qui fait suite aux pressions des internautes. Désormais, il va être possible d’en publier mais sous certaines conditions. La pression des utilisateurs a payé dans ce sens.

En effet vendredi 21 octobre 2016, le réseau social a indiqué qu’il va commencer à autoriser la publication d’images et de contenus potentiellement choquants. Mais à la condition que ceux-ci présentent un intérêt dans l’actualité, assouplissant ainsi ses règles jugées parfois étriquées.

Publicité

“Nous allons commencer par autoriser davantage de contenus que les gens estiment importants, qui méritent d’être dans l’actualité ou qui ont un intérêt public, même s’ils ne respectent pas nos critères”, ont écrit Joel Kaplan et Justin Osofsky, les vice-présidents de Facebook dans un blog.  Et d’ajouter : “Notre intention est d’autoriser davantage d’images et d’histoires sans que cela ne pose des risques de sécurité, ou que des mineurs ou toute personne ne souhaitant pas l’être soient exposés à des images terribles”.

Plusieurs fois critiqué à cause d’un retrait des contenus choquants, alors que lesdits contenus présentaient un intérêt particulier à l’instar d’une vidéo de prévention sur le cancer du sein, dont Facebook a reconnu avoir fait “une erreur” en la retirant.

La vidéo de prévention sur le cancer du sein avait été publiée par l’association caritative suédoise Cancerfonden. La vidéo retirée par le groupe Facebook, expliquait dans un dessin animé comment détecter les signes de cancer du sein

L’on se rappelle que, de pareilles situations étaient nées en septembre 2016,  lorsque Facebook avait effacé une publication d’Erna Solberg, la Première ministre norvégienne. Il s’agissait de la photo historique de la petite Vietnamienne fuyant un bombardement au napalm, au motif que l’enfant était nue.

Notons que, Facebook interdit à ses 1,7 milliard d’utilisateurs de publier des images de nudité, à l’exception des œuvres d’art, des images d’allaitement et des contenus pédagogiques. Le réseau social proscrit également toute incitation à la haine ou à la violence.

Publicité 2


Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer