FootballSport

Football: Jean-Michaël Seri raconte ses difficultés à Fulham

De retour en France après une descente aux enfers en Premier League avec Fulham, l’international ivoirien, Jean Seri s’est livré à un média français. Le milieu de terrain raconte son calvaire et sa mauvaise expérience avec le club anglais.

Prêté à Galatasaray la saison dernière, Jean Michaël Seri est retourné à Fulham en début de saison. Mais, avec seulement deux apparitions en Cup, l’Ivoirien n’a pas vraiment eu sa chance avec les Cottagers. Depuis quelques jours, l’ancien joueur de Nice a rejoint Bordeaux où il veut retrouver du plaisir et du temps de jeu. Mais avant tout, il a expliqué son calvaire avec Fulham.

Publicité

«Moi qui étais habitué à jouer, je l’ai pris avec beaucoup de déception quand il y a eu l’annonce des 25 joueurs concernés par le championnat. Cinq semaines, sans jouer, ça fait long. J’ai patienté et j’ai fait preuve de professionnalisme jusqu’à ce que j’ai l’appel de Monsieur Roche. Ce n’était pas facile de rester aussi longtemps sans jouer», a confié Jean-Michaël Seri dans des propos relayés par Footmercato.

Sur les raisons de ce traitement, il a confié : « Oui, j’ai eu une explication peu valable du coach de Fulham (Scott Parker), mais je ne vais pas entrer dans les détails». Concentré sur Bordeaux, Seri veut rattraper le temps perdu. «Je bosse beaucoup en dehors des entraînements. Je sais à peu près de combien de temps mon corps a besoin. J’ai repris officiellement avec le groupe samedi, j’ai eu peu d’entraînement dans les jambes. Mais vu que je traite durement mon corps, je pense que dans une semaine je ne serais pas à 100% mais à 90% de mes capacités physiques, » a-t-il déclaré.

Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page