Afrique

Gabon : Ali Bongo nomme un britannique à la tête du ministère des forêts

C’est une grande première dans l’histoire de l’Afrique. Le président gabonais Ali Bongo Odimba a créé la surprise en propulsant un Britannique naturalisé gabonais, Lee White, réputé pour être un écologiste intransigeant, à la tête du ministère gabonais des forêts, une nomination audacieuse et inédite en Afrique.

Le président Ali Bongo a nommé un britannique à la tête du ministère des Forêts. Le Professeur Lee White, né en Grande-Bretagne, responsable de l’Agence nationale des parcs nationaux du Gabon (ANPN) est le nouveau ministre des forêts.


Le ministre des forêts s’est naturalisé gabonais en 2008. Âgé de 53 ans, Sir Lee White est né à Manchester. Il a grandi en Ouganda, où “il se bagarrait à l’école avec les fils (du président) Idi Amin Dada”, selon sa biographie officielle.

Gabon : Ali Bongo nomme un britannique à la tête du ministère des forêts

Titulaire d’un doctorat en zoologie après une thèse sur la réserve de faune de Lopé-Okanda au Gabon, il est décoré en 2010 par la reine Elizabeth II pour services rendus à la protection de la nature en Afrique centrale, selon la même source.

A peine arrivé à la tête du ministère de la forêt, le britannique fait face à des difficultés qui pourraient lui coûter son poste.

Un décret qui crée déjà des remous

“Il y a aujourd’hui d’énormes problèmes de gestion à l’ANPN, qui ne représente que 10% du territoire. Désormais, Lee White va devoir gérer toutes les forêts” au Gabon, déclare Marc Ona, président de l’association Brainforest et membre de l’opposition.

“Lee White a des ambitions démesurées, mais s’il n’a pas réussi à l’ANPN pourquoi y arriverait-il sur toute l’étendue du territoire? Ce n’est pas un problème d’homme à la tête de ce ministère, mais tout le système autour de l’exploitation forestière qui est corrompu”, souligne cet expert gabonais.

Pub


La nomination de Lee White intervient après le scandale du “kevazingogate” qui a ébranlé la classe politique et conduit au limogeage du ministre des Forêts Guy Bertrand Mapangou et du vice-président du Gabon, Pierre Claver Maganga Moussavou, le 21 mai dernier.

Emeraude ASSAH

Crédit photo : AFP

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Barack Obama (homme d’origine africaine) était le président de la première puissance mondiale

    En France une femme d’origine sénégalaise occupe une place de choix dans le gouvernement français

    Il est britannique et alors… Les gens devraient arrêter de critiquer sous prétexte c’est un étranger

  2. Je ne sais pas pourquoi les gens critiquent ça négativement.

    S’il est gabonais pourquoi pas ?
    Les naturalisés en Europe bénéficient également des nominations non?

    À mon avis il a un profil idéal pour assurer ce poste de Ministre de la forêt : à la base c’est un écologiste.

    Les Ministres qui sont là depuis 42 ans ont fait quoi. Il faut un peu aussi changer.

    Maintenant pourvu qu’il fasse correctement son travail au bénéfice du Gabon et non pour piller encore nos ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer